Paiement par carte : Casablanca, championne des transactions

Paiement par carte : Casablanca, championne des transactions

Les Marocains sont devenus de plus en plus adeptes du paiement par carte. A fin 2015, le Centre monétique interbancaire a recensé 32,8 millions de transactions. Des opérations qui ont atteint une valeur de 22,90 milliards de dirhams, en progression de 9,6%. Ces chiffres, relevés du rapport de Bank Al-Maghrib sur les systèmes et les moyens de paiement et leur surveillance, démontrent une bonne dynamique de l’activité monétique au Maroc.

Certes, la tendance se confirme, toutefois il reste à connaître les secteurs d’activité qui enregistrent le plus grand nombre de transactions. Zoom sur les principaux secteurs.

La grande distribution en tête des services concernés

Par répartition sectorielle, la grande distribution arrive en tête. Les paiements par carte du secteur ont atteint à fin 2015 un volume de 5,42 milliards de dirhams soit une part de 23,7% du volume d’acquisition global. Comparé à 2014, les transactions réalisées ont affiché une hausse de 11,4% en volume.  Les hôtels arrivent en seconde place, soit des paiements de l’ordre de 3,98 milliards de dirhams contre 3,89 milliards de dirhams une année auparavant. Le secteur détient une part de 17,4% de la structure globale des paiements par carte.

L’habillement et la restauration occupent pour leur part les 3ème et 4ème rangs, soit des parts respectives de l’ordre de 11,1 et de 9,9%. Les deux secteurs ont affiché des transactions de l’ordre de 2,53 milliards de dirhams pour l’habillement et 2,27 milliards de dirhams pour la restauration.

La 5ème place est réservée aux stations-service. Les paiements par carte à ce niveau ont avoisiné le 1,15 milliard de dirhams raflant une part de 5% des transactions globales. Les bazars du Maroc ont réalisé des transactions par cartes de l’ordre de 943 millions de dirhams, soit 4,1% du volume global des paiements.

Casinos, sport et santé : ça chiffre !

Les casinos ont également une place dans cette architecture sectorielle. 651 millions de dirhams est le total des paiements par carte effectués à ce niveau. Bien qu’ils se situent au 7ème rang des services concernés, les casinos ont vu leurs transactions par carte se consolider en valeur de l’ordre de 16,6% par rapport à 2014. Les transactions ont également connu une nette hausse dans plusieurs secteurs. Tel est le cas des services de santé. Les paiements par cartes se sont situés, dans ce sens, autour de 593 millions de dirhams, en progression de 24,2% par rapport à l’exercice 2014. La progression relevée au niveau des télécoms est de l’ordre de 19,1%, soit des paiements d’environ 437 millions de dirhams contre 367 dirhams une année auparavant. La plus forte hausse des transactions a été observée au niveau des articles de sport où les transactions ont atteint un pic de l’ordre de 33,6%. La valeur générée est de 316 millions de dirhams contre 237 millions de dirhams en 2014. Le paiement au niveau des parfumeries a, pour sa part, atteint un pic de 20,1%, soit une valeur de 280 millions dh à fin 2015. Notons que les transactions effectuées au niveau des compagnies aériennes ont grimpé en 2015 d’environ 10,1% atteignant ainsi les 597 millions de dirhams. Le secteur «offshore» a en revanche vu ses transactions se replier de 2% basculant de 490 millions de dirhams à 481 millions de dirhams à fin 2015.

Plus de 7,7 MMDH de transactions dans la métropole

Par région, Casablanca est la première ville du Maroc où le paiement par carte est très fréquent. Les transactions effectuées dans la métropole dépassent les 7,7 milliards de dirhams à fin 2015. La capitale économique détient une part de 33,7% dans la répartition régionale. La deuxième place revient à Marrakech où les paiements par carte ont totalisé un chiffre de 5,32 milliards de dirhams. La part de la ville ocre est de 23,2%. Rabat est la troisième ville marocaine qui observe une forte tendance de paiement par carte, soit 2,8 milliards de dirhams de transactions effectuées à fin 2015. La capitale est suivie d’Agadir, Meknès et Essaouira où les paiements par cartes ont atteint des chiffres respectivement de 1,6 milliard de dirhams, 300 millions DH et 269 millions de dirhams.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *