Palmeraie Resorts : Une nouvelle signature et 750 millions de dirhams d investissements

Palmeraie Resorts : Une nouvelle signature et 750 millions  de dirhams d investissements

 Le groupe, réputé pour ses activités immobilières, a lancé une stratégie de développement de son pôle hôtellerie, laquelle s’accompagne d’une nouvelle identité visuelle mieux adaptée à sa vision.

Vendredi 6 décembre à Marrakech, Lahcen Haddad, ministre du tourisme, a pris part à la cérémonie de lancement de cette stratégie, une occasion pour lui de s’attarder sur l’état des lieux de ce genre d’activités au Maroc. En matière de repositionnement, Palmeraie Holding ne lésine pas sur les moyens et compte débourser environ 750 millions de dirhams pour accompagner ses projets à Tanger, Casablanca, Agadir ou encore à Marrakech.

Très ambitieux. Ce groupe envisage l’export de son offre vers d’autres pays d’Afrique. «Notre image actuelle est trop axée sur Marrakech, or nous sommes présents un peu partout au Maroc. Cette stratégie intervient aujourd’hui afin d’associer notre marque au “Maroc” plutôt qu’à “Marrakech”», explique Patrick Lebufnoir, directeur général délégué du pôle hôtellerie. Ce pôle, bien qu’il ne représente que 10% des activités du groupe, est aujourd’hui au cœur des efforts de développement de Parlmeraie Holding. Bâtir ou rénover des hôtels ne peut en aucun cas renforcer l’image de cet acteur si le volet animation est délaissé.

Chose sur laquelle a insisté Hicham Berrada Sounni, directeur général du groupe, en notant : «On a tout fait pour accompagner l’euphorie d’origine en matière de sites. Aujourd’hui il faut que les efforts suivent en matière d’animation». Pour ce faire, Palmeraie Resorts sera le premier à louer une activité très prisée à l’international, mais jusqu’à présent absente au Maroc. Il est question ici du Cableski. «Faire du ski nautique sur un lac artificiel à l’aide d’un câble motorisé, c’est ça le Cableski. Cette activité écologique et peu consommatrice d’énergie sera implantée au sein du complexe golfique des Jardins de l’Atlas de Marrakech. Nous pensons la livrer en juin 2014», précise Patrick Lebufnoir.

A Marrakech toujours, le groupe aurait déboursé environ 150 millions de dirhams pour la rénovation du Palmeraie Golf Palace et de l’Hôtel du Golf, afin d’offrir un produit de luxe à même de traduire son  nouveau positionnement en tant que Resort. Pour Lahcen Haddad, Marrakech deviendra peut-être une capitale mondiale de luxe et «il est important pour l’Etat de soutenir et rendre hommage au volontarisme des groupes touristiques qui œuvrent pour le maintien du standard tout en respectant les équilibres environnementaux».

Loin de Marrakech, c’est à Tanger que Palmeraie Holding compte implanter un nouveau Nikki beach ainsi qu’un même concept de Resort avec un hôtel 5 étoiles de 50 chambres, le tout pour un budget de 200 millions DH. A Casablanca, c’est  un site d’animation, avec deux restaurants de luxe sur la corniche que le groupe a pour projet de bâtir en investissant 100 millions DH.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *