Pantex mise sur la qualité

Un parcours original. Professeur de mécanique générale pendant trois ans à l’OFPPT, Abdelkhalek Chraïbi est aujourd’hui directeur général d’une unité de confection qui compte plus de 320 employés dont 32 cadres «Pantex» . Actuellement elle réalise un chiffre d’affaires de 30 millions de dirhams de façon pure. Pour ce technicien de formation tout a commencé en 1999 lorsqu’il a décidé de créer son propre projet et de se lancer dans le monde des affaires. Outillé par des années d’expériences dans le domaine-confection et prêt-à-porter et de nombreux stages à l’étranger, il se lance dans la fabrication des pantalons. Pantex jouit actuellement de la confiance des clients étrangers. Elle exporte la totalité de sa production sur le marché anglais et fabrique entre 18000 et 20000 pièces par jour. Avec la conscience claire qu’il doit réussir son projet, Abdelkhalek Chraïbi a donc entrepris de donner l’exemple d’un patron à l’écoute permanent du marché et de ses employés . Outre des améliorations notables au niveau des conditions de travail de son personnel, il a mis en place une organisation pratique capable de faciliter le travail et de gagner du temps. Sa disponibilité et son accueil ont conduit à une expansion très rapide. Nombreuses sont les sociétés désireuses de travailler avec lui. Pantex est aussi une entreprise citoyenne implanter au quartier «Oulfa». Elle a créé plusieurs postes d’emploi pour les habitants de ce quartier. «Presque tous mes employés habitent dans ce quartier», déclare Abdelhalek Chraïbi. Soucieux et conscient de l’importance de la qualité dans son processus de production, il a procédé à la certification de Pantex. Elle a été ainsi la première unité certifiée conjointement avec un organisme international «Veritas» et le ministère du Commerce et d’industrie (MCI). Certifiée ISO 9001 version 2000 depuis le mois de mars 2002. Avec cette certification, elle vient d’inaugurer une nouvelle étape dans le processus d’amélioration permanente de la qualité de ses produits . L’étendue de la couverture de cette norme, a permis de confirmer voire améliorer la rigueur de ses procédures ainsi que la structuration de ses services. Mais les ambitions du patron de Pantex ne s’arrêtent pas là . Il a également oeuvré pour la formation de son personnelle. Ainsi il a établi un programme de formation professionnel répartit sur plusieurs années. L a dépensé pour 540 mille dirhams pour l’année 2001 et 240.000 DH en 2002. Il prévoit un budget de 1 million de dirhams pour l’année 2003 dans le cadre de Euro Maroc Entreprise (EME). «La mise à niveau de l’entreprise passe par la bonne formation du personnel», signale Abdelkhalek Chraïbi. Parce que cet ancien professeur croit dure comme fer à l’intérêt de la formation pour ses employées. Cette vision s’intègre dans une stratégie globale du développement du secteur du textile au Maroc. Son engagement pour contribuer à la formation de ses salariés n’est qu’une facette de son engagement dans la vie associatif. Vice-président du pôle formation pour l’appui à la compétitivité et la mise à niveau au sein de l’Amith. Aujourd’hui plus que jamais, l’entreprise marocaine, quel que soit le secteur, doit s’organiser pour améliorer sa compétitivité par l’adoption d’un système qualité capable de mettre l’entreprise à niveau», signale le patron de Pantex.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *