Parcs éoliens pour le Maroc

Le programme d’électrification rurale globale intègre l’ensemble des techniques d’électrification y compris celles des énergies renouvelables, comme le solaire ou l’énergie du vent (éolienne). Si l’énergie solaire n’a pas donné les résultats escomptés, pour différentes raisons, celle des éoliennes s’est avérée plus probante. D’ailleurs pour parer à la carence énergétique, les pays les plus développés comme les Etat-Unis, le Japon et l’Australie ont énormément investi dans ce domaine.
Le Maroc a déjà un petit parc éolien dans la région du Nord et compte généraliser cette technique aux contrées les plus isolées du Royaume. L’agence de développement du Nord a depuis quelque temps entamé des négociations avec des partenaires belges pour généraliser l’énergie du vent dans cette région. D’ailleurs une délégation de techniciens représentant la société belge Turbowinds effectue actuellement une visite de travail dans notre pays. Cette société est parmi les leaders du marché mondial dans le domaine de l’énergie de vent pour avoir installé des sites d’éoliennes géantes notamment aux Etat-Unis, au Japon, en Hollande et en Chine.
Le Belge, Daniel l’Host, un ingénieur en génie civil, qui connaît le Maroc depuis plus de vingt ans, a créé en juillet la société Européan Technical afin de procéder au transfert de cette technologie. Daniel L’host a travaillé auparavant pour le compte de plusieurs sociétés étrangères et est aujourd’hui l’agent exclusif de la société-mère spécialiste dans les énergies renouvelables. Lors de la conférence mondiale des changements climatiques qui s’est déroulée récemment à Marrakech, la société European Technical a été invitée à exposer une éolienne sur le site avoisinant le siège de ces assises. Depuis, son directeur, Daniel L’Host, a été contacté par plusieurs opérateurs économiques et politiques, notamment le département du ministère de l’Agriculture et l’Agence du Nord. Les pourparlers sont avancés pour concrétiser un projet d’installation d’éoliennes afin de desservir en énergie les villages et les douars les plus isolés. De leur côté, les autorités belges continuent à négocier avec le fabriquant, Turbowinds, afin de concrétiser ce projet dans les meilleurs délais. Par ailleurs la société Technical investit dans l’économie d’énergie des hommes en offrant du matériel facilitant les travaux à effort humain.
Cette activité cible notamment les collectivités locales avec des nacelles, des chargeuses et des mini-pelles, très malléables pour le nettoyage, le terrassement et le déblaiement des communes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *