Paris : l’action de Vivendi s’envole

Paris : l’action de Vivendi s’envole

La Bourse de Paris était en hausse mercredi, le CAC 40  gagnant 0,48%, dans une séance marquée par le bond de l’action Vivendi, après le rejet par le groupe d’une offre émanant de son premier actionnaire, le Fonds Sebastian Holdings.
A 9h35 heure locale, (07h35 GMT), l’indice parisien prenait 24,54 points à 5.106,23 euros, dans un volume d’échanges de 712 millions d’euros. Londres gagnait 0,30%, Francfort 0,62% et l’Eurostoxx 50  0,42%.
A New York, le Dow Jones a perdu 0,08% tandis que le Nasdaq a reculé de 0,42%.
A Tokyo, le Nikkei a fini mercredi en hausse de 0,92%.
Les investisseurs suivront dans la matinée deux statistiques européennes (production industrielle en mars et deuxième estimation de l’inflation en avril).
Mais les chiffres les plus attendus seront ceux des prix à la consommation en avril aux Etats-Unis, annoncés à 14h30 (12h30 GMT), en pleine incertitude sur l’évolution de la politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed).
Vivendi (+4,39% à 29,02 euros) a rejeté une offre émanant de son premier actionnaire, le Fonds Sebastian Holdings, présentée par le groupe comme une "démarche de démantèlement". Selon une source proche du dossier, la proposition de Sebastian Holdings consisterait au rachat de la totalité du groupe sur la base de 33,50 euros le titre, soit 38,6 milliards d’euros.
Crédit Agricole SA (+0,60% à 33,60 euros) a réalisé au premier trimestre un bénéfice net en hausse de 53% à 1,385 milliard d’euros, grâce au maintien d’un faible coût du risque dans un marché toujours porteur. Le groupe Crédit Agricole affiche un résultat net de 1,949 Md, en hausse de 49,8%, et un produit net bancaire de 7,316 Mds.
Arcelor (+0,70% à 33,29 euros): Mittal Steel pourrait lancer une offre plus basse et passant exclusivement par un échange d’actions, sans débourser de liquide, si le groupe européen allait au bout de son projet de rachats massifs d’actions, indique son directeur financier Aditya Mittal mercredi dans Les Echos.
BNP Paribas (+0,13% à 75,40 euros) détient 97% du capital de la banque italienne Banca Nazionale del Lavoro à l’issue de son offre publique d’achat, qui s’est terminée mardi.
Total (+0,23% à 217,20 euros) est bien orienté, alors que les cours du pétrole ont poursuivi leur hausse mercredi matin en Asie, en raison des inquiétudes persistantes sur la situation en Iran et au Nigéria.
Alstom (+1,74% à 76,05 euros) a dégagé un bénéfice net de 178 millions d’euros pour l’exercice 2005/2006, contre une perte de 628 millions d’euros l’exercice précédent, et sur un chiffre d’affaires en hausse de 4% (+8% à base comparable) à 13,41 milliards d’euros.
Selon son P-DG Patrick Kron, "la marge opérationnelle d’Alstom devrait atteindre 7% pour l’exercice 2007/2008" contre 5,6% lors de l’exercice 2005/06.
EADS (+2,81% à 28,50 euros): Deutsche Bank a relevé sa recommandation sur le groupe de "conserver" à "acheter", jugeant le groupe sous-valorisé, ont rapporté des courtiers.
Eramet (+3,30% à 122 euros) monte sur fond de concentration du secteur. Le groupe minier suisse Xstrata  lance une offre publique d’achat non sollicitée sur le canadien Falconbridge déjà objet d’une tentative de rachat moins élevée mais amicale du canadien Inco. L’offre de Xstrata valorise l’ensemble de la société à 20 milliards de dollars canadiens (18,1 Mds USD).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *