Partenariat : La BEI et l’Amica renforcent leur coopération

Partenariat : La BEI et l’Amica renforcent  leur coopération

Répondre aux besoins de financement et de développement des entreprises marocaines. Tel est l’engagement pris par la Délégation de l’Union européenne au Maroc et la Banque européenne d’investissement. Les deux entités renforceront davantage leur action en faveur du secteur privé national.

«Nous avons besoin de travailler main dans la main, Union européenne, BEI, EuroCham Maroc, pour faire en sorte que la relance du partenariat entre le Maroc et l’Union européenne soit porteuse d’encore plus de prospérité partagée. Beaucoup de projets, programmes et outils de financement sont déjà en place, mais nous devons être encore plus ambitieux. Nous sommes à votre disposition, mais aussi à votre écoute», annonce à cet effet Claudia Wiedey, ambassadeur de l’UE au Maroc.

En concrétisant ce vœu, la Banque européenne d’investissement a signé en marge de la fête de l’Europe, célébrée le 24 avril à Casablanca, un protocole d’accord avec l’Association marocaine pour l’industrie et la construction de l’automobile (Amica). L’objectif de cette nouvelle signature est d’impulser une dynamique de coopération qui permettra à des partenaires privés et institutionnels de s’associer à cette initiative dans le secteur clef que représente l’industrie automobile pour l’économie marocaine. Avec ce nouvel accord, la BEI réaffirme avec force son soutien aux entreprises marocaines afin de leur donner les moyens de se développer au Maroc comme à l’international, tout en donnant de nouvelles opportunités d’emploi aux Marocains.

A noter que le Maroc est le 2ème plus important bénéficiaire des financements de la BEI parmi les pays voisins du sud de l’Europe avec 25 % des investissements totaux de la banque dans la région. La BEI a consacré depuis 2007 près de 5 milliards d’euros d’investissements à la mise en œuvre de nouveaux projets dans des secteurs clés de l’économie marocaine tels que le secteur privé et le soutien aux entreprises, le transport urbain, l’énergie, l’eau et l’assainissement, ainsi que l’éducation des jeunes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *