Partenariat public-privé autour des terres agricoles: 14 milliards DH investis à fin 2015

Partenariat public-privé autour des terres agricoles: 14 milliards DH investis à fin 2015

92% des objectifs d’investissements atteints dans l’opération de PPP autour des terres agricoles relevant du domaine privé de l’État

Le bilan fait état d’investissements engagés de près de 14 milliards de dirhams sur les 15,2 milliards de dirhams prévus lors du lancement de l’opération, soit un taux de réalisation des objectifs de 92%.

C’est un succès indéniable! L’opération de partenariat public-privé (PPP) autour des terres agricoles relevant du domaine privé de l’État dégage un bilan plutôt encourageant. En effet, un bilan d’évaluation de cette opération, depuis son lancement à fin décembre 2015, a été présenté devant la commission interministérielle chargée de son suivi. Il en ressort que le total des opérations du PPP a porté sur une superficie de 111.000 hectares, répartie sur 835 projets attribués. Aussi, sur la base des résultats de cette évaluation, le bilan fait état d’investissements engagés de près de 14 milliards de dirhams sur les 15,2 milliards de dirhams prévus lors du lancement de l’opération, soit un taux de réalisation des objectifs de 92%. Selon le ministère de l’agriculture et l’Agence pour le développement agricole (ADA), «ce taux est très satisfaisant et reflète un fort engagement de la part des partenaires».

En quoi consiste cette opération de PPP ?

L’opération de partenariat public-privé autour des terres agricoles relevant du domaine privé de l’État consiste en la location de longue durée (17 à 40 ans selon le type de projet) de ces terrains au profit de promoteurs qui s’engagent, dans un cadre contractuel avec l’État, à entreprendre des projets d’investissements agricoles permettant une bonne valorisation de ces terres tout en créant de l’emploi en milieu rural. Ces terrains sont attribués dans le cadre d’appels d’offres lancés par l’ADA et supervisés par une commission interministérielle. Cette commission est composée de l’ADA, de la Direction des affaires rurales relevant du ministère de l’intérieur, de la Direction des domaines de l’État relevant du ministère de l’économie et des finances et de l’Agence marocaine de développement des investissements relevant du ministère de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique.

Un système de suivi performant !

On l’aura compris, les projets de partenariat font l’objet d’un suivi régulier par la commission interministérielle. De même, ils bénéficient d’un accompagnement de proximité par l’ADA afin de permettre aux partenaires de dépasser les contraintes rencontrées lors de la mise en œuvre de leurs projets. En effet, il a été mis en évidence que grâce à cet accompagnement, 43.000 hectares ayant connu des difficultés ont été totalement assainis en 2015. De même, cet accompagnement a permis le redressement de 43 projets sur une superficie de 11.000 ha, ayant été mis en demeure aux termes de l’évaluation de la première tranche en 2010.

Non-respect des engagements : Pas de quartier !

Dans le cadre du suivi des projets de partenariat, la commission interministérielle a tenu une réunion le 8 juin 2016 sous la présidence du ministre de l’agriculture et de la pêche maritime. Suite à ces travaux, et sur la base de l’évaluation de l’état d’avancement des projets attribués, la commission a décidé de donner une mise en demeure de 3 mois sous peine de résiliation de la convention pour 5 partenaires n’ayant réalisé aucun investissement. De même, elle a décidé d’accompagner 81 partenaires dont les projets ont connu un retard, tout en leur adressant un avertissement pour activer la mise en œuvre de leurs projets et en leur accordant un délai d’un an pour mettre en conformité leurs projets.

L’opération de partenariat public-privé (PPP) autour des terres agricoles permet la mise en place de projets agricoles durables et pérennes contribuant ainsi amplement à la mise à niveau du secteur agricole. En effet, cette opération a constitué un levier important pour l’extension du système d’irrigation, la mécanisation des exploitations concernées, la valorisation de la production agricole nationale et la dynamisation de la filière de l’élevage. A noter que l’opération a eu un impact direct sur la création d’emploi dans le domaine agricole. Les détails…

Agriculture-Maroc-Details-chiffres-des-investissements

Agriculture-Maroc-Les-14-milliards-de-dirhams-investis-concernent-principalement

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *