Partenariat : «Safar Taâlim» veut promouvoir le tourisme social

Partenariat : «Safar Taâlim» veut promouvoir le tourisme social

Pour que les enseignants passent de bonnes vacances, la Fondation Mohammed VI de promotion des œuvres sociales, de l’éducation et formation a instauré un programme intégré de loisirs en faveur des fonctionnaires du secteur public, avec plus d’un million de personnes dont 350.000 enseignants.
Pour mener à bien son entreprise, la Fondation a vu grand. Elle s’est alliée à Atlas Hospitality Hôtels&Resorts, filiale du Groupe Royal Air Maroc et Atlas Voyages connu dans le secteur du voyages et du réceptif à travers le pays.
Objectif. Le programme de voyages «Safar Taâlim». Il s’agit de la possibilité, pour les enseignants membres de la fondation, de consulter un site spécifique qui leur est dédié pour consulter les destinations et les produits marocains. De fait, ils pourront choisir leur destination et même réserver en ligne.
Le programme, en fait, ne s’arrête pas à cela. Il s’agit d’une démarche dans le cadre de laquelle les parties tendent vers la promotion du tourisme social, en s’inspirant de ce qui se fait outre-mer.
Il a, par ailleurs, été décidé de procéder par étapes. Pour le cycle 2007-2008, la fondation des enseignants avec Atlas Hospitality et Atlas Voyages prévoient de lancer une centrale de réservation, conçue par Atlas Voyages, pour des packs spéciaux au profit des adhérents de la Fondation Mohamed VI, sous l’étiquette «Safar Taâlim».
Aussi, les parties envisagent de sceller des partenariats au Maroc et à l’étranger, des stocks disponibles et des tarifs exclusifs susceptibles de satisfaire, dans un premier temps, les attentes de quelque 12.000 familles d’enseignants (soit un panel de 36.000 personnes environ) sur une population globale de 350.000 enseignants (dont 50.000 retraités), dans sa première phase portant sur l’été 2007.
Pour l’instant, «les résultats préliminaires se dégageant de cette première offre estivale sont jugés satisfaisants par tous les intervenants, que ce soit sur le Nord ou le Sud du Maroc, au regard des capacités et des disponibilités mises sur le marché, avec plusieurs milliers de personnes ayant déjà acheté leurs séjours à début juillet 2007», souligne-t-on auprès d’Atlas Hospitality.
Cette démarche est orientée vers une commercialisation et une rentabilité accrues par l’ouverture à l’international, même en dehors des périodes de vacances des enseignants, vers les destinations européennes, et aussi vers la création d’une interaction entre le tourisme social marocain et étranger.
Ainsi, la fondation des enseignants avec ses partenaires atlas Voyages et Atlas Hospitality se prononcent ambitieux de contribuer au «développement du tourisme national social», souligne la même source. Et ce, pour mettre de leur côté toutes les chances de conquérir et de développer un créneau à fort potentiel.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *