PDR du Souss-Massa : La Région passe à la vitesse supérieure

PDR du Souss-Massa : La Région passe  à la vitesse supérieure

La contribution de la région a été mobilisée en faveur de projets destinés à la protection des centres contre les inondations alors que la quote-part afférente aux projets inscrits dans le cadre du fonds de lutte contre les effets des catastrophes naturelles a également été transférée à l’Agence du bassin hydraulique.

La session ordinaire du Conseil régional de Souss-Massa tenu lundi a été une occasion pour dresser l’état d’avancement des projets inscrits dans le cadre du Plan de développement régional (PDR). Dans son intervention, Brahim Hafidi, président de ce conseil, a annoncé qu’au titre de l’exercice 2018, l’Agence régionale d’exécution des projets (Arep) a déjà procédé à l’exécution de certains projets alors que leur coup d’envoi est programmé durant ce mois de juillet. A cet égard, une enveloppe de 45,7 MDH a été allouée à l’Arep, au titre de cet exercice, pour la réalisation et l’équipement des hôpitaux et centres de soins en plus de la construction de classes d’enseignement primaire et des parcours dans le milieu rural. Quant à l’état d’avancement des projets lancés au titre de l’année 2017 dans le cadre du programme de réduction des disparités spatiales et territoriales, il varie entre 60 et 100%. Pour le reste des projets, l’assainissement du foncier sera résolu alors que les études seront ajustées avant le lancement des appels d’offres.

Eau potable et électricité : La contribution de la Région transférée

En ce qui concerne les projets relatifs à l’eau potable et l’électricité, les dotations financières ont été transférées à l’ONEE pour le lancement des marchés. D’autre part, le président du conseil régional a noté que la contribution de la région a été mobilisée en faveur de projets destinés à la protection des centres contre les inondations alors que la quote-part afférente aux projets inscrits dans le cadre du fonds de lutte contre les effets des catastrophes naturelles a également été transférée à l’Agence du bassin hydraulique. En plus de la mobilisation du financement pour les projets de restauration des casbahs et greniers collectifs, la première tranche de mise à niveau des groupements artisanaux d’Agadir et Taliouine est avancée à hauteur de 60% pour les projets relevant du secteur de l’artisanat. Par contre, les travaux sont achevés au niveau du complexe artisanal de Foum El Hisn à Tata. D’autre part, le président de région a indiqué que la contribution de la région afférente à la mise à niveau des zones industrielles a été accordée à la société Al Omrane, chargée de la réalisation de la zone industrielle de Tiznit, pour le lancement de l’appel d’offres relatif à la réalisation de la station de traitement au sein de cette zone tandis que les projets inscrits dans le cadre du Plan d’accélération industrielle avancent selon le calendrier initial.

Plan d’accélération industrielle : Les premiers projets sur les rails

«Pour le projet de Technopark et la Cité d’innovation, les études architecturales et techniques ont été accomplies en vue de lancer les appels d’offres des travaux prévus au cours de la semaine prochaine alors que les études relatives à la première tranche de la zone franche, étalée sur 50 ha, ont été réalisées», a précisé M. Hafidi. En outre, plus de 1.500 élus ont été formés dans le cadre de la convention signée avec l’Université Ibn Zohr et un bureau d’étude spécialisé tandis que les plis ont été ouverts, le lundi 29 juin, pour sélectionner l’entreprise qui réalisera le Schéma régional d’aménagement du territoire (Srat). Par ailleurs, les conventions relatives à la création de la SDR tourisme et la convention de partenariat portant sur le renforcement de la liaison aérienne entre Casablanca et Agadir avec la RAM ont été destinées au ministère de l’intérieur pour visa après la signature de l’ensemble des intervenants.

90,4 MDH reprogrammés dont 45,7 pour l’Arep

Durant cette session, il a également été décidé de procéder à des transferts dans le budget et la reprogrammation de 90,4 MDH dont 45,7 pour l’Arep, 20 MDH pour la construction du Technopark, 10 MDH pour le Conseil régional Souss-Massa et 7,5 MDH pour le programme de développement rural et la réduction des disparités alors que le reste a été dédié à l’étude de faisabilité pour la réalisation d’un centre de migration, un espace de mémoire historique à Tata et la contribution de la région pour la réalisation d’un centre de soins dans la commune de Laqliâa par la Fondation Mohammed V pour la solidarité.

Cinq lignes de crédit pour financer les projets du PDR

Parallèlement, le conseil régional a contracté cinq lignes de crédit pour le financement de ces projets du PDR avec le Fonds d’équipement communal (FEC). Au total, il s’agit de 92,7 MDH de prêts pour la réalisation de 3 centres de formation professionnelle et la maison des arts en plus de la mise à niveau de trois souks à Taroudant et Chtouka Ait Baha. Par ailleurs, plusieurs conventions ont été approuvées par les membres du conseil. Il s’agit de trois conventions destinées à l’assainissement liquide aux centres d’Asaka et Imosouane, Belfâa et Machrâa El Ain alors que d’autres conventions ont concerné le renforcement de l’électricité dans le milieu rural, l’environnement, la migration et l’emploi.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *