Pêche artisanale : 16.418 barques ciblées

Pêche artisanale : 16.418 barques ciblées

L’opération de l’identification par radiofréquence lancée

L’identification des barques par radiofréquence est désormais effective. L’opération a été lancée officiellement à Al Hoceima où plus de 100 barques sur les 597 immatriculées dans ce port ont été pourvues du système d’identification par radiofréquence. C’est ce que vient d’annoncer le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts. Cette opération s’inscrit dans le cadre du renforcement de la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée. Elle couvrira toute la flotte de pêche artisanale nationale et ce sur un délai de 14 mois. Ainsi plus de 16.418 barques sont ciblées dans les 156 ports et sites de pêche du littoral marocain.

L’opération lancée par le département de la pêche maritime porte sur l’acquisition et l’installation d’un système d’identification par radiofréquence. Ce système s’articule autour de six grandes finalités. Il permettra ainsi l’identification automatique de la barque par radiofréquence facilitant ainsi l’obtention d’informations précises et immédiates sur la barque de pêche. Citons dans ce sens le nom de la barque, son propriétaire, son numéro d’immatriculation et sa licence de pêche. Le système a également pour finalité de lutter contre la falsification des nom et numéro d’immatriculation de la barque. Il préservera également les barques de pêche contre le vol. Le lecteur de l’identification des barques nationales de la pêche artisanale par radiofréquence peut être utilisé pour la déclaration des captures. Le système permet, en outre, de saisir les données et capturer l’image des barques.

Notons que le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts a procédé à l’installation d’un système de positionnement et de localisation en continu (VMS) dans l’ensemble de la flotte côtière et hauturière. Ceci permettra ainsi d’identifier et suivre l’activité en mer de la flotte de pêche en temps réel. Se référant au département de la pêche, ces dispositifs permettent un meilleur contrôle des flottes. Ils contribuent, par ailleurs, au renforcement de la gestion durable des ressources halieutiques et à l’amélioration des conditions d’exercice des activités de pêche pour les marins.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *