Pêche : Canada : un budget qui change les priorités du pays

Arrivé au pouvoir fin janvier, le gouvernement de Stephen Harper est minoritaire . Mais selon les premières réactions de l’opposition, il ne devrait pas avoir de difficultés à faire adopter son budget et à éviter de chuter sur ce texte. Le projet de budget 2006-2007 présenté par le ministre des Finances, James Flaherty, prévoit un excédent de 3,6 milliards de dollars (3,2 milliards de dollars US). C’est le neuvième budget excédentaire ou en équilibre du Canada, seul membre du groupe des pays du G7 à dégager régulièrement des excédents. Servi par ces excédents, le premier budget du gouvernement de Stephen Harper prévoit 20 milliards de dollars (18 milliards de dollars US) d’allègements fiscaux sur deux ans, principalement pour les classes moyennes avec enfants. Et conformément à la principale promesse de campagne de M. Harper, la taxe à la consommation diminuera d’un point (de 7 à 6%) au 1er juillet, une mesure dont le coût est évalué à 5 milliards de dollars canadiens (4,5 Mds USD). "Pendant des années, Ottawa a surtaxé les Canadiens. Dans le présent budget, nous leur accordons un véritable allégement fiscal", a déclaré M. Flaherty. Le projet conservateur prévoit un investissement supplémentaire de 5,3 milliards de dollars sur cinq ans pour renforcer les forces armées canadiennes ainsi que le recrutement de 23.000 soldats dans les forces régulières et la réserve.
Cette somme s’ajoute à celle de 12,8 milliards de dollars canadiens annoncés un an plus tôt par le gouvernement précédent et qui constituait déjà la plus importante hausse de la dotation de l’armée depuis 20 ans. Le Canada est actuellement engagé en Afghanistan où il a déployé 2.300 soldats dans le cadre de la force multinationale basée à Kandahar.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *