Pêche côtière et artisanale

Pêche côtière et artisanale

Près de 4,51 milliards de dirhams, c’est le cumul des débarquements des produits de la pêche côtière et artisanale à fin novembre 2012. Révélés dans le dernier bulletin de l’office national des pêches (ONP), ces débarquements se sont établis à 995.454 tonnes, marquant une hausse de 22 % en termes de poids au moment où la valeur a affiché une stagnation en glissement annuel. Par espèce, les débarquements des échinodermes-oursins ont connu une nette progression. Se référant à l’ONP, ces derniers ont progressé de 43% en poids et 28% en valeur.
Les débarquements de poissons pélagiques se sont, également, inscrits en hausse. Leur variation est de 16% pour un montant de 1,78 milliard de dirhams contre 1,54 milliard de dirhams observés à fin novembre 2011.  En commentant la performance des pélagiques , l’ONP indique que «cette progression est le résultat de la hausse de 49% de la valeur des débarquements des sardines, de 30% des chinchards, de 21% des anchois, et de 97% du thon». Et de poursuivre que «le poids de ces variations s’est également accru, marquant des hausses respectives de 35 , 44, 27 et 65%». De même, les débarquements du poisson blanc ont atteint une valeur de 1,10 milliards de dirhams, soit une progression de 4% de leur valeur et 7% de leur poids. Par ailleurs, une baisse a été observée au niveau des débarquements des crustacés. Ces derniers ont reculé de 1% en termes de poids et de 2% en valeur. Il en est de même pour les algues qui ont vu la valeur de leurs débarquements fléchir de 21% pour un cumul de 41,15 millions de dirhams contre 52,32 millions observés à fin novembre 2011. En outre, les valeurs des débarquements des coquillages et des céphalopodes ont accusé des baisses respectives de 32 et 16%. En termes de poids, les coquillages ont régressé de 39% contre une hausse de 4% des céphalopodes observée à fin novembre 2012.
Par entrées portuaires, l’Atlantique enregistre une hausse de 26% du poids des débarquements de la pêche côtière et artisanale. Leur valeur s’est également accrue de 21% à fin novembre 2012 pour un volume de près de 1,68 milliard de dirhams contre 1,93 milliard de dirhams observés une année auparavant.
Les ports de la Méditerrannée ont, en revanche, perdu 36 % de leur valeur pour un total de 98,04 millions de dirhams contre près de 152,15 millions cumulés à fin novembre 2011. Notons que le poids des débarquements, évalué dans les entrées portuaires méditerranéennes, a grimpé de 5%.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *