Pêche côtière et artisanale : 4,9 milliards de dirhams générés à fin août

Pêche côtière et artisanale : 4,9 milliards  de dirhams générés à fin août

Leur valeur a progressé de 5% contre une baisse de 10% de leur volume

Un bon élan de commercialisation des produits de la pêche côtière et artisanale a été observé à fin août. La valeur générée dans ce sens s’inscrit en hausse et ce dans l’ensemble des ports du Royaume. L’Office national des pêches (ONP) fait ressortir dans son bulletin statistique un montant de 4,90 milliards de dirhams, en amélioration de 5% comparé à la même période de l’année passée. Une grande partie de ce montant a été réalisée au niveau des ports de l’Atlantique. 4,42 milliards de dirhams ont été générés dans ce sens, en progression de 4% par rapport au même mois de l’année précédente. La valeur des produits commercialisés de la pêche côtière et artisanale au niveau des ports de la méditerranée s’est accrue pour sa part de 11% s’établissant autour de 475,89 millions de dirhams contre 429,71 une année auparavant.

Si les produits commercialisés de la pêche côtière et artisanale ont gagné en valeur, ils affichent, en revanche, un repli en volume. Le volume global écoulé est estimé à fin août à 834.614 tonnes contre 922.303 tonnes vendues à la même période de l’année passée. La baisse observée est de 10%. Un repli expliqué par la régression de 22% des volumes commercialisés au niveau des ports de la méditerranée au moment où les débarquements ont fléchi de 9% au niveau des ports de l’Atlantique.

Par espèce, les huit premiers mois de l’année ont connu une forte commercialisation des coquillages. Une croissance de trois chiffres a été constatée aussi bien en poids qu’en valeur. Environ 1.004 tonnes de coquillages ont été vendues à fin août représentant ainsi une hausse de 363% en poids par rapport à la même période de l’année passée. Ce volume écoulé représente une valeur de 5,74 milliards de dirhams, soit un pic de 274% comparé à la même période de l’année passée. Les débarquements de céphalopodes ont également affiché une progression à la fois en volume et en valeur. L’Office national des pêches note dans ce sens  la commercialisation de 35.754 tonnes à fin août pour une valeur de 1,91 milliard de dirhams. Les céphalopodes se sont ainsi consolidés de 8% en poids et de 28% en valeur.

En revanche, les débarquements de poisson blanc ont connu un repli en termes de volume. Ce dernier s’est établi à 50.834 tonnes, en baisse de 11% par rapport à la même période de l’année passée. En valeur, ces débarquements se seraient rétractés de 5% pour s’établir à 961,59 millions de dirhams à fin août. La baisse a également été constatée au niveau des débarquements de poissons pélagiques ayant reculé sur la même période de 9% en volume et de 5% en valeur. Il en est de même pour les crustacés dont le volume a fléchi de 24% en volume et de 7% en valeur. Le volume des algues commercialisé sur les huit premiers mois de l’année s’est inscrit également en baisse de 70 et de 78% en valeur. Même constat pour les débarquements des échinodermes dont le volume a reculé de 63% en poids et de 62% en valeur.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *