Pêche côtière et artisanale : Des débarquements de près de 3 milliards de dirhams à fin avril

Pêche côtière et artisanale : Des débarquements de près de 3 milliards  de dirhams à fin avril

Les ports de la Méditerranée ont vu leur débarquement s’accroître de 49% en poids atteignant ainsi les 9.763 tonnes. Ce volume a été écoulé à 231,53 millions de dirhams.

Une bonne pêche pour le Maroc aux premiers mois de l’année. Les débarquements de la pêche côtière et artisanale se sont nettement consolidés à fin avril aussi bien en valeur qu’en poids. Une croissance à deux chiffres a été observée à ce niveau témoignant d’une belle reprise de cette activité économique. Les indicateurs relevés par l’Office national des pêches font état d’un volume commercialisé de 386.246 tonnes d’une valeur de 2,814 milliards de dirhams. Il ressort dans ce sens une hausse de 15% du poids et de 14% en valeur.

Que ce soit au niveau de la côte Atlantique ou la Méditerranée, la performance a été au rendez-vous. Les ports de la Méditerranée ont vu leur débarquement s’accroître de 49% en poids atteignant ainsi les 9.763 tonnes. Ce volume a été écoulé à 231,53 millions de dirhams, soit une valeur en hausse de 22% par rapport à la même période de l’année passée. Une croissance à trois chiffres a été enregistrée dans la majorité des ports de cette zone. Citons dans ce sens le port Amtar où le poids et la valeur des débarquements ont grimpé respectivement de 269 et 273%.
Même constat au port de Chmaala où le volume s’est amélioré de 419% tandis que la valeur s’est redressée de 272%. La plus forte hausse enregistrée au niveau de la côte méditerranéenne que cela soit en volume ou en valeur a été observée à Oued Laou. Les débarquements à ce niveau ont atteint un pic de 1.413% au moment où leur valeur s’est consolidée de 653%. Les ports de l’Atlantique ont généré pour leur part un volume de 2,58 milliards de dirhams, en hausse de 13%.Le volume commercialisé est de 376.483 tonnes, en progression de 15%.

En analysant la performance des principaux ports de l’Atlantique, on relève une hausse de 57% du volume des débarquements au niveau du port d’Agadir ayant généré à fin avril 110,51 millions de dirhams (+51%). Au niveau de Casablanca la tendance est à la baisse. Les débarquements ont connu un repli de 16%. Leur valeur à cet effet a reculé de 2% par rapport à la même période de l’année passée. S’agissant des principales espèces commercialisées à fin avril, on cite les céphalopodes. 23.188 tonnes (+28%) de cette espèce ont été écoulées pour une valeur de 1,31 milliard de dirhams (9%). De même, 329.185 tonnes de poissons pélagiques (+13%) ont été vendues sur ladite période générant une valeur de 883,97 millions de dirhams (19%). Le volume du poisson blanc commercialisé à fin avril est de 22.956 tonnes (5%) représentant une valeur de 446,34 millions de dirhams (12%).

Les coquillages ont vu à la fois leur volume et valeur atteindre respectivement les 121 et les 127%. Les algues ont également affiché une croissance à trois chiffres aussi bien en volume (242%) qu’en valeur (318%).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *