Pêche côtière et artisanale : Près de 6,5 milliards de dirhams générés à fin octobre

Pêche côtière et artisanale : Près de 6,5 milliards de dirhams générés à fin octobre

Les débarquements de la pêche continuent de grimper en valeur et ce en dépit de la régression des volumes. La pêche côtière et artisanale a généré 6,44 milliards de dirhams sur les dix premiers mois de l’année contre 5,82 milliards de dirhams à la même période de l’année précédente. Ce montant s’est consolidé de 11% par rapport à la même période de l’année précédente.

Le volume des débarquements est estimé pour sa part à 1,06 million de tonnes, en baisse de 2% par rapport à la même période de l’année passée. C’est ce que l’on peut déduire des dernières statistiques de l’Office national des pêches (ONP). Les débarquements commercialisés au niveau des ports de l’Atlantique portent sur un volume de 1,04 million de tonnes pour une valeur de 5,87 milliards de dirhams. Le volume des débarquements au niveau des ports de la Méditerranée est estimé à 21.152 tonnes, en baisse de 2% par rapport à la même période de l’année précédente.

La valeur y afférente est de 569,79 millions de dirhams, en progression de 6%. Par type de débarquement, l’Office national des pêches (ONP) indique dans ses dernières statistiques que la commercialisation des céphalopodes a généré plus de 2,59 milliards de dirhams, soit une hausse de 30% en valeur et en baisse de 2% en volume. La hausse a également concerné les coquillages dont la valeur a atteint à fin octobre les 5,33 millions de dirhams, en amélioration de 23%. Le volume commercialisé a pour sa part baissé de 21% atteignant ainsi les 625 tonnes contre 795 tonnes une année plustôt. Le volume du poisson pélagique commercialisé a fléchi de 1%, soit un volume de 970.340 tonnes, soit une valeur de 2,51 milliards de dirhams, en progression de 3%. La commercialisation des algues a porté sur un volume de 4.870 tonnes, en baisse de 7%. Ces débarquements ont généré une valeur de 17,32 millions de dirhams, en hausse de 25% par rapport à la même période de l’année précédente.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *