Pêche et aquaculture : Près de 300 exposants participeront à la deuxième édition de Halieutis

Pêche et aquaculture : Près de 300 exposants participeront  à la deuxième édition de Halieutis

Le rendez-vous biennal du secteur de la pêche est maintenu. Agadir s’apprête à accueillir pour la deuxième fois le Salon Halieutis, et ce du 13 au 17 février. Après une première édition réussie, Halieutis vient cette année répondre à un certain nombre de problématiques que connaît le secteur adoptant une thématique relative à la valorisation des richesses halieutiques et au renforcement de la compétitivité de la filière à l’export. «Nous tenons à travers cette deuxième édition à débattre des intérêts et des enjeux de la filière en se posant un questionnement autour de la valorisation adéquate pour une meilleure compétitivité», souligne Amina Figuigui, présidente de l’association du Salon, lors d’une conférence de presse tenue à cet égard, lundi 7 janvier 2013, à Casablanca. Cette édition, qui marque le démarrage effectif des rendez-vous biennal des professionnels du secteur halieutique, connaîtra la participation de 300 exposants issus de 35 pays partenaires dont le Canada et la Russie. Sur une superficie globale de 5 hectares, le Salon Halieutis se décline en 6 grands pôles. Il s’agit des pôles : ressources halieutiques, flotte et engins de pêche, valorisation des produits halieutiques outre du pôle international, institutionnel et formation. Le taux de commercialisation atteint à ce jour 90 %. De même, le taux de fidélité se veut très important. «Nous sommes confiants quant à la réussite de cet événement. Près de 80% des participants de la première édition ont réitéré leur présence au salon qui connaîtra également la participation de nouveaux professionnels et partenaires», indique pour sa part Abdelfattah Zine, commissaire du Salon Halieutis. Notons que le Salon Halieutis vient accompagner la dynamique du secteur et sa vision à l’horizon 2020. «Nous avons calibré cette édition en fonction des besoins et des spécificités du secteur qui a franchi, depuis le lancement de la stratégie Halieutis 2020, un important pas», indique M. Zine. Certes, le secteur connaît des difficultés. Un challenge que les professionnels marocains ont choisi de relever afin de se montrer plus agressifs et consolider la position du Royaume auprès de la communauté halieutique internationale. «Compte tenu de la dimension que revêt actuellement le salon, nous capitalisons sur la création d’une plate-forme halieutique africaine afin de promouvoir les produits de la pêche, de faire connaître les projets de la filière pêche marocaine et créer des partenariats avec l’ensemble des opérateurs de la communauté halieutique mondiale», relève-t-on des organisateurs. Rappelons que la contribution moyenne du secteur halieutique au PIB national est de 2,3%. Le secteur assure près de 170.000 emplois directs et 490.000 emplois indirects.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *