Pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INDR) : Le Maroc primé à l’international

Pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INDR) : Le Maroc primé à l’international

Le Maroc est bien engagé dans le processus de mise en œuvre des ODD, notamment l’objectif 14 visant à conserver et à exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins de développement durable.

Belle distinction du Maroc en matière de lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INDR). Le Royaume vient d’être consacré aux côtés de la Croatie pour ses bonnes pratiques visant à contrer  ce fléau. Il a ainsi été primé dans la catégorie «Technologie de suivi» et ce pour l’installation d’un système d’identification des barques nationales de la pêche artisanale par radiofréquence (RFID). Ce prix a été remis, mardi 11 juin à Marrakech, par Karmenu Vella, commissaire européen à l’environnement et aux affaires maritimes et à la pêche, à Zakia Driouich, secrétaire générale du département de la pêche maritime, lors d’une cérémonie à laquelle a pris part Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts.

Cette consécration, organisée en célébration de la journée internationale de la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée, intervient également à la veille du lancement de la conférence de haut niveau de la Commission générale des pêches pour la Méditerranée sur les initiatives «Medfish4ever».

Le coup d’envoi de cette manifestation a été donné mercredi 12 juin dans la cité ocre renouvelant ainsi les engagements pris au titre de cette initiative signée en 2017 par 16 pays riverains de la Méditerranée dont le Maroc ainsi que la Commission européenne pour lutter contre les menaces auxquelles les stocks de poisson sont exposés dans la région. Intervenant lors de la cérémonie d’ouverture, Aziz Akhannouch a rappelé à l’audience que cette rencontre s’inscrit dans un contexte de transition qui engage les sociétés autour des enjeux de l’environnement, de la sécurité alimentaire, de la lutte contre la pauvreté et du développement social, en prenant en considération les effets avérés du changement climatique.

Le ministre a par ailleurs souligné que le Maroc est bien engagé dans le processus de mise en œuvre des objectifs de développement durable, notamment l’objectif 14 visant à conserver et à exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins de développement durable. M. Akhannouch a énuméré dans son discours tous les efforts engagés par le Royaume en matière de conservation des ressources halieutiques, en l’occurrence la «stratégie Halieutis»  et l’«initiative  Ceinture Bleue».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *