Pêche maritime et artisanale : Plus de 4 milliards de dirhams générés en 7 mois

Pêche maritime et artisanale : Plus de 4 milliards de dirhams générés en 7 mois

Bien qu’ils aient perdu en volume, les débarquements de la pêche côtière ne cessent de gagner en valeur. 4,30 milliards de dirhams, tel est le montant global réalisé à fin juillet. Ce montant, relevé dans les dernières statistiques de l’Office national des pêches (ONP), s’inscrit en nette progression par rapport à la même période de l’année précédente. La hausse relevée est de 10%. Cette valeur générée aux sept premiers mois de l’année représente un volume de 742.299 tonnes, en retrait de 1% par rapport à la même période de l’année précédente. L’essentiel des débarquements a été enregistré au niveau des ports de l’Atlantique. Le volume commercialisé s’élève à 726.173 tonnes totalisant une valeur de 3,88 milliards de dirhams. La ventilation en volume s’inscrit en baisse de 1% au moment où la valeur s’est consolidée de 10% par rapport à l’année passée.

De même, 16.126 tonnes de produits de la pêche côtière et artisanale ont été commercialisées via les ports de la Méditerranée. Ces débarquements représentent une valeur de 417.197 millions de dirhams. Si cette valeur a affiché une augmentation de 11% par rapport à la même période de l’année passée, le volume a reculé, quant à lui, de 20% sur la même période. Par produit, la vente de coquillages a affiché une importante hausse aussi bien en termes de poids qu’en terme de valeur. Ainsi, 998 tonnes ont été commercialisées sur les sept premiers mois de l’année pour une valeur de 5,68 milliards de dirhams. L’ONP relève dans ce sens une progression de 614% en volume et 372% en valeur. De même, 32.072 tonnes de céphalopodes ont été commercialisées durant ladite période, en progression de 11%. Ce volume commercialisé représente 1,67 milliard de dirhams, en hausse de 33%. Le volume de poissons pélagiques s’est inscrit légèrement en retrait (-1%) passant de 663.465 tonnes à 656.991 tonnes à fin juin 2017. La valeur reste pour sa part identique à celle générée une année auparavant, soit 1,6 milliard de dirhams.

Les débarquements du poisson blanc ont fléchi de 9% en volume (44.481 tonnes) et de 2% en valeur (846,6 millions de dirhams). En ce qui concerne les crustacés, l’ONP évoque la commercialisation de 2.649 tonnes (-23%) pour une valeur de 157,19 millions de dirhams (-9%). Les débarquements d’échinodermes se sont également rétractés, soit une baisse de 63% en volume et de 62% en valeur. Il en est de même pour les algues dont le volume a baissé de 14% (5.073 tonnes) générant une valeur de 13,31 millions de dirhams (-30%). Notons que la congélation est la première destination des produits commercialisés. Elle représente une part de 50,48%. Le volume congelé durant les sept premiers mois de l’année s’élève à 374.703 tonnes, en hausse de 2% par rapport à la même période de l’année passée. En revanche, le volume destiné à la consommation a été en baisse de 5% à fin juillet. Il représente 176.718 tonnes, soit une part de 23,81%. De même, 127.720 tonnes ont été destinées à la conservation, en repli de 5%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *