Pêche maritime : la production halieutique nationale dépasse en 9 mois les 866 mille tonnes

La production halieutique nationale, toutes espèces confondues, durant la période de janvier à septembre derniers, a atteint 866.274 tonnes, a affirmé lundi à Rabat, le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch. La valeur de la production nationale durant cette période est de 5,2 MMDH, en hausse de 8 % en volume et en baisse de 3 % en valeur par rapport à la même période de 2009, a précisé le ministre lors de la présentation du projet du budget du secteur de la pêche maritime au titre de l’exercice 2010. L’augmentation de la production du poisson pélagique, a-t-il expliqué, a permis d’améliorer le financement de l’industrie de la consommation et de la conserve, durant les neuf premiers mois de l’année en cours. «Les investissements dans le secteur de la valorisation des produits de mer, durant cette période, ont atteint 135 MDH, ce qui a permis la création de 838 emplois permanents et 1.208 emplois saisonniers», a-t-il ajouté. Le volume des exportations des produits de la mer durant les huit premiers mois de l’année 2010 s’élève à 311 mille tonnes (+ 4 % par rapport à la même période de 2009), réalisant ainsi un chiffre d’affaires global de 8,3 MMDH, en hausse de 5 % par rapport à la même période de 2009. Concernant la mise en œuvre des dispositions du Plan Halieutis, le ministre a souligné que cette stratégie a permis l’élaboration de 16 projets répartis sur 50 salariés et 112 plans d’actions. Et d’ajouter que son département a procédé à la mise en œuvre de cette stratégie, notamment à travers l’élaboration de plans d’aménagement des pêcheries, l’interdiction des filets maillants dérivants, la mise en place d’espaces portuaires dédiés à la pêche accompagnée d’une gestion efficiente, la réduction de l’informel, outre le renforcement du label des produits marocains et le suivi continu via les satellites.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *