Pêche : Nouvelles mesures pour le poulpe

Pêche : Nouvelles mesures pour le poulpe

La reprise de la pêche des poulpes reprend le 15 juin prochain. Une commission de suivi s’est réunie hier, mercredi 16 mai, pour évaluer la première étape du plan d’aménagement pélagique.  Le plan entré en vigueur en 2004 pour une première phase de trois ans arrive à une étape charnière. Mais il semble que pour les professionnels, il n’est pas encore arrivé à maturité. «Comme tout plan, il n’est pas parfait, mais a le mérite d’exister», affirme Omar Akouri, président de la Fédération des pêches et de l’aquaculture. Il est appelé à être amélioré, laisse-t-il entendre en substance. Tout amendement ou modification en ce sens, précise-t-il, «doit faire l’objet d’un consensus». Il n’en reste pas moins, ajoute-t-il, qu’ «il y a certains fondamentaux auxquels il ne faut pas toucher». Le responsable fédéral, partie prenante dans les négociations ayant abouti à la naissance de ce plan, estime que l’identification des intervenants, le nombre des barques et bateaux ne sont pas encore identifiés. La répartition des quotas n’est pas non plus appliquée à toutes branches de la pêche. Mais, cela constitue déjà un point de départ pour d’éventuelles négociations à venir.
Contrairement à ce qu’il a été avancé, le plan ne sera pas appliqué en deux étapes à partir du 1er juin prochain. Mais sera appliqué un seul plan qui fera objet de consensus. «Il n’y aura pas de changement, mais une adaptation à chaque secteur de pêche», précise M. Akouri. De plus, ajoute-t-il, «un mode opérationnel est en train de se mettre en place ». En somme, conclut-il, «le plan n’a pas encore atteint son but pour que l’on puisse l’évaluer». Même la première phase qui est entrée en vigueur, il y a trois ans, n’a pas encore atteint les objectifs qui lui ont été fixés. Le président de la Fédération des pêches et de l’aquaculture précise, à cet égard, que le plan de restructuration de la pêche artisanale n’a pas encore été entièrement mis en application.
Pour l’heure, et comme l’a souligné à ALM, dans une occasion antérieure, Mohamed Tarmidi, secrétaire général du département des Pêches, l’actuel plan d’aménagement poulpier sera certainement reconduit.
Pour leur part, les professionnels s’apprêtent à prendre la mer le 15 juin prochain. Le début de la saison était prévu pour le premier jour du même mois, mais après une évaluation de l’état des ressources, la date de la sortie a finalement été repoussée de deux semaines.
Il y a un peu plus d’une semaine, on estimait auprès du département de tutelle qu’au stade actuel, l’on ne peut pas encore prévoir si l’on reconduira le même texte ou optera pour une nouvelle mouture.Au même département des Pêches, l’on a souligné qu’il a fallu un consensus général avant d’arriver à un accord sur le premier plan et cette fois encore, «il va falloir viser le consensus». Mais, «quel que soit le cas, l’administration tranchera», avait souligné M. Tarmidi.
Pour le moment aucun deadline n’a été fixé pour conclure une entente. La durée des négociations reste ouverte, «on peut arriver à une entente en deux semaines comme cela peut nécessiter beaucoup plus de temps», expliquait M. Tarmidi, ajoutant que la prochaine campagne de la pêche des poulpes commencera en son temps.
Il a précisé toutefois qu’«il n’y aura jamais un état d’arrêt» faute de procédures administratives. Même si un nouveau texte n’est pas prêt à cette date, «on essaiera de travailler avec l’actuel plan».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *