Pêche, vers un accord-cadre

Le premier ministre, Abderrahmane Youssoufi, a présidé récemment à Rabat, une réunion consacrée aux moyens à mettre en oeuvre pour la promotion du secteur de la pêche.
Cette réunion a été marquée par la présentation de deux exposés, le premier fait par le ministre des pêches maritimes, Said Chbaâtou, portant notamment sur des propositions qu’il avait présentées lors de la session du conseil supérieur pour la sauvegarde et l’exploitation du patrimoine halieutique et le second par le président de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), Hassan Chami, indique un communiqué de la primature. Lequel conseil s’étant tenu les 28 et 29 mai 2002 derniers, sous le thème : « vers un nouveau mode de gouvernance du patrimoine halieutique par et pour la collectivité nationale », toujours à Rabat. Au cours, de la séance inaugurale, le Premier ministre avait affirmé, que : « le secteur de la pêche est appelé à contribuer de manière efficiente à la sécurité alimentaire, aux échanges commerciaux et au développement des régions côtières ».
Pour sa part, le ministre des Pêches Maritimes, Saïd Chbaâtou avait indiqué que : « l’effort du gouvernement est axé actuellement sur la révision du cadre législatif, institutionnel et organisationnel du secteur de la pêche pour l’adapter à la nouvelle donne de l’environnement international. Il a fait remarquer que pour la première fois la production halieutique au Maroc en 2001 a franchi le cap d’un million de tonnes avec une croissance en volume de 22% et en valeur de 20% par rapport à l’année écoulée. » Pour en revenir à l’actualité de la dernière réunion s’étant tenue ces derniers jours, le Premier ministre a pris certaines décisions. Et ce, après l’audition de deux exposés, celui du ministre des pêches et celui du président de la CGEM, la création d’une commission qui regroupe le ministère de l’Economie, des Finances, de la Privatisation et du Tourisme et le ministère des Pêches Maritimes ainsi que des représentants des opérateurs du secteur de la pêche aux fins d’élaborer un accord-cadre entre le gouvernement et les professionnels, précise le communiqué. Sur proposition du ministre des pêches maritimes, il a été également décidé de tenir, dans les plus brefs délais, une réunion avec les professionnels, en vue d’examiner les questions urgentes, celles se rapportant au plan d’aménagement des pêcheries du poulpe, en particulier.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *