Pêches : la Mauritanie opte pour le repos biologique

Dans un communiqué rendu public aujourd’hui, le ministère mauritanien des Pêches et de l’Economie maritime, précise que l’arrêt des activités de la pêche dans les eaux maritimes nationales concerne aussi bien la pêche côtière (artisanale) que la pêche en haute mer (industrielle).
Le repos biologique, précise le communiqué, a pour but de permettre la reproduction des espèces maritimes et le nettoyage des zones côtières des détritus nocifs pour l’environnement, ajoutant que durant cette période, les unités mauritaniennes de surveillance maritime sont chargées de contrôler les zones maritimes du pays, de poursuivre et de verbaliser tout contrevenant à cette décision.
Par ailleurs, ajoute-t-on de même source, l’Institut mauritanien de recherches céanographiques et de pêches procèdera à des expériences pour identifier les espèces de poissons qui se reproduisent de manière remarquable durant le repos biologique et celles qui sont menacées d’extinction.
C’est au milieu des années 90, que les autorités maritimes du pays ont commencé à observer de tels repos sur la base de rapports scientifiques ayant établi que les ressources halieutiques en Mauritanie étaient sujettes à une surexploitation et selon des moyens non conformes aux normes internationales visant à préserver l’équilibre de l’environnement marin et l’exploitation des richesses maritimes. Les autorités maritimes mauritaniennes ont programmé, à compter de cette année, une seconde période de repos biologique de 30 jours qui débute le 1er mai.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *