Petite hausse des investissements

Pour l’année 2002, le budget de l’Etat se monte à 175 milliards de DH. Ce montant inclut les charges du personnel et les dépenses de fonctionnement des ministères. Ces dépenses ont été « reconduites » à près de 0,75 % par rapport au budget 2001. D’autre part, l’investissement global est de 89,5 milliards de DH dont 19,5 milliards de DH pour l’investissement public. Les établissements publics bénéficient d’une enveloppe de 30,8 milliards de DH, soit une augmentation de 10,6% en comparaison avec l’année 2001. Les collectivités locales, pour leur part, ont un budget de près de 6 milliards de DH. Le Fonds Hassan II, qui doit essentiellement gérer les recettes des privatisations, reçoit 3,5 milliards de DH. Certains observateurs refusent l’exploitation du fonds dans le cadre du budget de fonctionnement. En effet, le fonds consacre près de 205 millions de DH à la promotion des zones industrielles. Ce sont 4,3 milliards de DH qui sont destinés aux comptes spéciaux du Trésor. En revanche, les services de l’Etat gérés de manière autonome se verront confier une enveloppe de 122 millions de DH. L’ensemble des chiffres annoncés dans le cadre de l’année budgétaire 2002 dévoile une augmentation à peine sensible de l’investissement global de 6% par rapport à 2001.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *