Petits fruits rouges: Un secteur en plein essor dans la région de Tanger-Tétouan

Petits fruits rouges: Un secteur en plein essor dans la région  de Tanger-Tétouan

La filière des petits fruits rouges (ou baies rouges) revêt une importance particulière dans la région du Nord, et ce, principalement dans la zone du Loukkos.

«Le contrat-programme signé entre les professionnels et le ministère de tutelle prévoit de porter, à l’horizon 2020, la superficie emblavée par la fraise, la framboise et la myrtille à respectivement 5.000, 1.500 et 3.000 hectares», indique Mohamed Larbi Laabassi, responsable à l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) de Tanger, à l’issue d’une journée d’étude, organisée  sous le thème «La production hors saison des espèces de petits fruits rouges au Maroc».

Ce secteur présente un grand potentiel d’exportation vers l’Europe. Lequel est considéré, selon les organisateurs, comme un marché en pleine expansion, qui est encore et essentiellement approvisionné par des pays d’Amérique Latine principalement le Chili et le Mexique. Et en vue de favoriser et d’accompagner le développement de cette filière, «le Centre régional de la recherche agronomique de Tanger mène actuellement un programme de recherche multidisciplinaire orienté vers les besoins du secteur», affirme M. Laabassi.

Il est à noter que ce programme de recherche est le fruit d’une concertation avec les différents intervenants dans la filière. «Ce programme de recherche porte sur l’identification de variétés du framboisier, myrtillier et mûrier, adaptées à la région. Il s’agit aussi de la maîtrise des techniques de production, l’amélioration de la conservation et la valorisation des produits ainsi que la diffusion des résultats auprès des groupes cibles», poursuit M. Laabassi.

Il est à souligner que la culture des petits fruits rouges nécessite en général l’emploi d’une importante main-d’œuvre. Cette filière est considérée comme un levier de l’agriculture dans la région, permettant, à cet effet, de contribuer à la résorption du chômage en milieu rural. Organisés par le Centre régional de la recherche agronomique (CRRA) de Tanger, les travaux de cette journée d’étude ont été animés par des experts européens, américains et nationaux.

«Cette journée d’étude a pour objectif principal d’informer sur les nouvelles techniques et de stimuler les interactions entre les différents acteurs dans le domaine de la production des petits fruits rouges dans le Nord», selon les organisateurs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *