Phosboucraa : Premier pourvoyeur d’emplois au sud du Maroc

Phosboucraa : Premier pourvoyeur d’emplois au sud du Maroc

2.200 personnes employées, soit  une masse salariale annuelle de 752 millions de dirhams

En 2002, 35% des employés étaient des locaux. Cinq ans après, ce taux est passé à 40%. En 2013, plus de la moitié du personnel de Phosboucraa est locale (59%). Une part qui n’a cessé de se consolider pour atteindre 62,5% en 2015 et 76% en 2017.

L’impact socio-économique de Phosboucraa se confirme. La filiale de l’Office chérifien des phosphates a réussi à créer une forte dynamique sociale dans les provinces du Sud. Elle s’érige, en effet, en tant que principal employeur privé de la région. Les chiffres confirment ce constat. Phosboucraa emploie actuellement environ 2.200 personnes représentant une masse salariale annuelle de 752 millions de dirhams. En 2017, 76% de cet effectif est constitué de salariés locaux. En effet, le nombre d’employés locaux a nettement évolué. Ils sont 19 actuellement à occuper les postes de management contre un seul poste en 2003. De même, la filiale d’OCP a recruté 500 jeunes locaux durant l’année 2016. «Les profils sélectionnés, suite à un long processus, dont les principes directeurs ont été la transparence, l’équité et le mérite, font l’objet d’une formation aux différents Centres de compétences industrielles du Groupe OCP et de stages avant d’être affectés à leurs postes», relève-t-on du focus que fait Phosboucraa sur sa dynamique d’employabilité dans la région sud du Royaume. La période de formation technique s’étale sur 22 mois dans les métiers de la production, de la chimie industrielle, de la maintenance et du génie civil. La dynamique d’emploi conduite par Phosboucraa au sud du Maroc est allée crescendo. En 2002, 35% des employés étaient des locaux. Cinq ans après, ce taux est passé à 40%. En 2013, plus de la moitié du personnel de Phosboucraa est locale (59%). Une part qui n’a cessé de se consolider pour atteindre 62,5% en 2015 et 76% en 2017. L’engagement social de Phosboucraa n’est plus à démontrer. Le management accompagne l’accès au logement de ses employés et leurs familles.

Pour améliorer les conditions de vie de ses employés, l’entreprise a bâti une cité (cité minière de Boucraa) comprenant un département résidentiel de 472 appartements et installations communes ainsi qu’un centre médical, un centre culturel, des restaurants et des espaces verts extérieurs. De même, un programme d’aide à l’accession à la propriété est mis en œuvre dans la région. En parallèle, Phosboucraa construit actuellement à Laayoune un important complexe de loisir dédié aux employés de Phosboucraa et de la communauté élargie. Baptisé «Club Phosphate», ce complexe offrira des installations culturelles, sociales et sportives. Citons dans ce sens une piscine couverte, un court de tennis, un théâtre et des bibliothèques. Rappelons que le développement socio-économique de la région coûte à Phosboucraa une enveloppe de 2 milliards de dollars. C’est le coût global du plan de développement engagé par OCP en vue d’améliorer la durabilité de l’activité de Phosboucraa. Ceci passera par la modernisation de la chaîne de valeur de la filiale et ce à travers la construction d’une plate-forme intégrée de production d’engrais et d’un nouveau wharf.  Phosboucraa consent d’importants investissements dans la région. La finalité étant d’élargir les efforts de développement communautaire. Le programme d’investissement porte ainsi sur l’amélioration des programmes et installations de santé, de culture et d’éducation. Phosboucraa accorde, en effet, une importance particulière à l’éducation et la formation de la communauté locale. La filiale d’OCP finance la construction d’écoles dans la région et soutient les programmes de formation professionnelle et de développement. Elle participe également dans la création de l’Université polytechnique Mohammed VI, et ce dans le cadre de la mise en œuvre du projet de Technopole Foum El Oued.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *