Plan agricole régional : La performance au rendez-vous sur l’ensemble des territoires

Plan agricole régional : La performance au rendez-vous  sur l’ensemble des territoires

Renforcer la valeur ajoutée agricole de chaque localité productive, telle a été l’ambition principale du Plan agricole régional (PAR). La finalité étant de faire des atouts naturels et potentialités agricoles régionales un point de décollage économique. La déclinaison régionale du Plan Maroc Vert a doté les 12 régions du Maroc d’une feuille de route agricole adaptée aux potentialités locales. Des orientations qui sont venues activer les objectifs fixés en termes de création de richesse et d’emploi et de lutte contre la pauvreté. Des avancées notables ont été enregistrées durant cette dernière décennie sur l’ensemble du territoire national. Une performance boostée par le nouveau découpage territorial qui a favorisé une nette extension des superficies agricoles. La diversité des zones productives désormais regroupées en un seul territoire a contribué fortement à la réussite de ce dispositif qui a connu à mi-chemin une révision des objectifs, notamment dans les régions fusionnées. Rabat-Salé-Kénitra et Casablanca-Settat ont pleinement profité de cette dynamique. Zoom sur trois success stories régionales.

20 milliards DH générés au niveau de Rabat-Salé-Kénitra
La première région citée, en l’occurrence Rabat-Salé-Kénitra, a vu dans ce sens sa part dans le BIP agricole augmenter la plaçant ainsi à la tête des régions performantes sur le plan agricole. Cette part se hisse actuellement à 18%. Une amélioration qui résulte entre autres de la propulsion des exportations agricoles de la région, notamment en fruits rouges, agrumes, avocats et produits valorisés, (voir entretien p27). L’impact socio-économique du Plan agricole régional au niveau de Rabat-Salé-Kénitra s’illustre par une hausse du chiffre d’affaires et de la valeur ajoutée agricole de la région. Ainsi la production de la région de Rabat est estimée à 20 milliards de dirhams à fin 2018 contre 11,5 milliards de dirhams en 2008. La valeur ajoutée du secteur en cette zone est passée de 8,5 milliards de dirhams en 2008 à 3 milliards de dirhams à fin 2018. L’emploi agricole au niveau de la région s’est élevé à 66 millions de jours par an contre 51 millions de jours dix ans auparavant. Une performance qui ne pouvait être atteinte sans la convergence des structures du ministère et l’organisation des filières de production. La dynamique agricole au niveau de la région est tirée par une dizaine de filières. La région contribue à hauteur de 65% à la production nationale des fruits rouges, de 84% pour l’avocatier, de 80% pour le riz, 40% pour le bananier, 22% pour les agrumes, 11% pour les céréales et 6% pour l’olivier. Quant aux filières animales, la région contribue à hauteur de 50% à la production nationale du miel, de 22% à celle des viandes blanches, de 20% à la production nationale du lait, et 10% pour les viandes rouges.

Le PAR presque bouclé à Casablanca-Settat
Au niveau de Casablanca-Settat, les efforts engagés actuellement tendent à la valorisation et à la commercialisation des produits agricoles. Une étape qui est franchie après que la région a atteint l’ensemble des objectifs de son plan agricole régional. Des résultats probants ont été enregistrés à ce jour au niveau de la région, notamment dans le pilier II portant sur l’agriculture solidaire. Le bilan arrêté à fin juin 2018 fait état d’un taux d’avancement de 78% en termes du nombre de projets engagés, de 90% en termes du montant investi, de 61% en termes de superficie couverte et de 93% en termes de bénéficiaires. On note ainsi la formalisation de 58 des 74 projets identifiés par le PAR, dont 15 d’ores et déjà achevés, d’un coût global de 219,9 millions de dirhams couvrant une superficie de plus de 9.100 hectares. Les projets en cours de mise en œuvre sont de l’ordre de 43 répartis au niveau de six provinces de la région. 4 d’entre eux, totalisant un montant de 5 millions de dirhams, visent l’insertion des jeunes à El Jadida ciblant ainsi 86 bénéficiaires. L’année 2019 sera marquée par ailleurs par le lancement de 5 projets dans la province de Benslimane représentant un investissement de l’ordre de 36,53 millions de dirhams ciblant 1.127 agriculteurs.

Les objectifs largement dépassés dans l’Oriental
La direction régionale de l’agriculture de l’Oriental révèle pour sa part un dépassement des objectifs de son Plan agricole régional, notamment en ce qui concerne les projets relatifs à l’économie solidaire. De 2008 à 2018, un montant global de 7,7 milliards de dirhams a été investi insufflant ainsi une nouvelle dynamique agricole à l’ensemble des provinces de l’Oriental. Le chiffre d’affaires global généré sur ladite période est de 7,6 millions DH permettant ainsi la création de 41 millions de journées de travail, soit respectivement une hausse de 33 et 32% par rapport à l’année 2008.Dans l’Oriental, 194 projets ont été lancés dont 75 projets relevant de l’investissement privé (Pilier I) et 107 projets solidaires (Pilier II). De même, 12 programmes projets transverses ont vu le jour dans la région, en l’occurrence l’agropole de Berkane, l’aménagement hydro-agricole, le service de l’eau, les pistes agricoles, les points d’eau ainsi que le développement des produits du terroir. Tour d’horizon des principales réalisations.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *