Plan agricole régional : Plus de 6 milliards de dirhams investis à Casablanca-Settat

Plan agricole régional : Plus de 6 milliards de dirhams investis à Casablanca-Settat

Déclinaison territoriale du Plan Maroc Vert, le Plan agricole régional  a doté les régions du Maroc d’une feuille de route adaptée à leurs spécificités agricoles. La finalité étant de renforcer la valeur ajoutée agricole de chaque localité productive.

Le nouveau découpage administratif a conforté cette ambition d’améliorer la productivité agricole des régions regroupant plusieurs zones en un seul territoire. Les Plans agricoles régionaux ont été fusionnés haussant le seuil des réalisations escomptées. La nouvelle répartition territoriale a renforcé la contribution des régions. Si l’on prend le cas de Casablanca, cette région a élargi son spectre pour couvrir des bassins agricoles importants tels que la Chaouia-Ouardigha et Doukkala Abda. Sous sa nouvelle configuration, Casablanca-Settat couvre près de 16% du PIB agricole et 45% de la production agro-industrielle. «Casablanca est une région à fort potentiel agricole. La région couvre une superficie productive de l’ordre de 1,2 million d’hectares dont  plus de 146.000 hectares irrigués. Elle compte par ailleurs 1.000 coopératives, 100 associations et 823 unités agro-industrielles. Ce sont ces indicateurs-là qui nous permettent de dire que la région est une véritable locomotive du Plan agricole régional. Nous valorisons aujourd’hui tout ce que l’on a réalisé depuis 2008», nous explique Abderrahmane Naili, directeur de la direction régionale de l’agriculture au niveau de Casablanca-Settat.

En somme, 266 projets ont été identifiés pour la région Casablanca-Settat dans le cadre du Plan agricole régional mobilisant un investissement prévisionnel de 17,9 milliard de dirhams. On note à cet égard 117 projets pilier I orientés vers une agriculture productive de haute valeur ajoutée, 74 projets pilier II relatifs à l’agriculture solidaire ainsi que 15 projets et actions transverses. Le bilan dressé par rapport au rythme d’exécution du plan agricole régional au niveau de Casablanca-Settat s’annonce satisfaisant. Une enveloppe de près de 6 milliards de dirhams a été injectée, à fin 2017, pour financer les 121 projets agricoles en cours d’exécution dans le cadre du pilier I du plan agricole régional, soit 68% des projets prévus à l’horizon 2020. Ces projets profitent à 73.736 agrégés représentant ainsi une part de 38% de la population ciblée. La superficie agrégée s’élève quant à elle à  62.066 hectares, soit 21% du programme. L’effectif du cheptel agrégé est, quant à lui, de 153.060 têtes, soit 45% du programme. Les filières phares  de cette phase de la mise en oeuvre du Plan agricole régional sont en l’occurrence le sucre, le lait, la viande rouge, l’aviculture, les oléagineuses  et les céréales. En parallèle, 47 projets d’agriculture solidaire (pilier II) sont actuellement en cours de concrétisation dans les différentes provinces de la région et ce pour un coût estimatif de 632 millions de dirhams. Ces projets représentent, par rapport aux objectifs en termes de projets pilier II, plus de 50% en nombre de projets, de 70% des investissements prévisionnels, 90% des bénéficiaires visés. Les travaux engagés portent sur la plantation d’arbres fruitiers et arbustes fourragers ainsi que sur la construction des unités de valorisation et d’équipement de ces unités.

Au total, 20 projets concernent 14 filières de production dont 9 filières végétales entre autres l’olivier, le figuier, le cactus, le cognassier et le grenadier. Les filières végétales concernent également les céréales, le maraîchage et les produits du terroir, en l’occurrence le vignoble doukkali et la menthe Brouj. Les 20 projets restants s’articulent, pour leur part, autour de 5 filières animales. Ils sont destinés à la production du lait, des viandes rouges, d’aviculture, d’apiculture et d’héliciculture. Pour les deux années à venir, la direction régionale d’agriculture Casablanca-Settat a programmé  59 projets agricoles (pilier I et pilier II) dans la région d’ici 2020, soit un investissement prévisionnel de 1,24 milliard de dirhams dont 983 millions de dirhams pour le pilier I (24 projets) et 258 millions de dirhams pour le pilier II (35 projets). La région connaît par ailleurs la réalisation de nombreux projets transverses. Citons à cet effet le Programme régional d’économie de l’eau d’irrigation. Décliné en deux tranches, ce programme couvre une superficie de 32.900 hectares ciblant environ 11.000 agriculteurs. De même, la région connaît l’exécution de deux projets d’extension de la superficie irriguée sur une superficie de 5.700 hectares. Il s’agit en premier du projet de sauvegarde de la zone du Chtouka. Fruit d’un partenariat public-privé, ce projet s’articule autour d’un programme d’irrigation sur une superficie de 3.200 hectares au profit de 600 agriculteurs. Le deuxième projet concerne une superficie de 2.500 hectares au niveau des Doukkala.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *