Plan Azur : Adil Douiri rassure

Entouré des aménageurs-développeurs des cinq stations touristiques concédées dans le cadre du plan Azur, le ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Economie sociale, Adil Douiri, a présenté l’état d’avancement des travaux de ce projet.
«J’ai tenu à rassembler, sur un même lieu et en présence de la presse, ces aménageurs-développeurs pour partager un espoir: celui de les inciter à accélérer le rythme de construction des hôtels», a annoncé M. Douiri, lors d’une conférence de presse hier, mercredi 14 février, à Casablanca.
Pour la Vision 2010, le compte à rebours a commencé pour les 10 millions de touristes attendus à cet horizon.
«Initialement, le plan  Azur comprend six stations : Saidia, Lixus, Mazagan, Taghazout, Mogador et la Plage blanche. Cette dernière station sera concédée au cours des semaines prochaines. Mais, aujourd’hui, nous avons huit stations avec Tamuda Bay et Wad Chbik. Ces stations sont de nouvelle génération et elles permettent d’éviter  de commettre les erreurs des autres. Elles sont peu denses, avec beaucoup de trous de golf. Tout en respectant l’environnement, elles offrent du balnéaire haut de gamme», ajoute le ministre.
Pour Taghazout, l’ouverture de la première unité hôtelière est prévue le mois de juillet 2009. «À Taghazout, nous avons 75 % de lits hôteliers et 25 % de lits résidentiels», explique Mohamed Marouan, directeur de Taghazout Resort, amalgameur-développeur de cette station au nord d’Agadir. D’un investissement global de 20 milliards de dirhams, ce projet de l’américain Colony Capital et les canariens Satocan et Lopesan sera achevé à la fin 2016.
Entre El-Jadida et Azemmour, la station Mazagan nécessitera un investissement global de 6,3 milliards de dirhams et ouvrira sa première unité hôtelière en 2009.
«Le démarrage des travaux est programmé avant la fin de ce premier trimestre. Le maître d’ouvrage délégué est Kerzner International Developement Limited. Pour le moment, nous n’avons pas d’autres projets au Maroc et nous nous concentrons sur cette station», note Younès Iraqui, représentant de Resort Co. SA. Et c’est qu’en 2018 que la station Mazagan sera achevée.
À Essaouira, la station Mogador sera prête en décembre 2012. «Pour un investissement de 2,8 milliards de dirhams, sa capacité hôtelière s’élève à 10.600 lits sur une superficie globale de 580 ha», souligne Amyn Alami, président du conseil d’administration de Saemog. Les actionnaires de Saemog ne sont autres que Risma (33%), Thomas & Piron (34%) et Colbert Orco (33%), déjà présents à Lixus. À Lixus, la première unité hôtelière sera opérationnelle au début 2009. «Lixus aura une orientation sportive qui fera d’elle une station des quatre saisons», indique Christian Van de Cran, directeur général de cette station réalisée par Thomas & Piron, Colbert Orco et l’Atelier avec un investissement global de 6 milliards de dirhams.
Pour l’espagnol Fadesa, Juan Cano, directeur général de la station Saidia, annonce que «les travaux sont bien avancés et que la première unité hôtelière sera opérationnelle durant l’été 2008».

Investissement responsable

Au tourisme responsable, il faut ajouter désormais l’investissement responsable. «En plus du tourisme responsable, qui est une action à long et moyen termes, il faut parler aujourd’hui d’investissement responsable respectant nos ressources en eau, l’énergie…», affirme le ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Economie sociale, Adil Douiri.
Pour rappel, un comité marocain du tourisme responsable a vu le jour pour la mise en place de la charte marocaine du tourisme responsable, de l’édition d’un guide du touriste responsable et de la création d’un label du tourisme responsable.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *