octobre 20, 2018

 

Plan d’action en matière d’eau et d’assainissement liquide : Les ambitions de l’ONEE à l’horizon 2021

Plan d’action en matière d’eau et d’assainissement liquide : Les ambitions de l’ONEE à l’horizon 2021

L’Office prévoit un investissement de 16 milliards de dirhams pour garantir l’alimentation des villes en eau potable. Le programme de l’ONEE vise à équiper un débit supplémentaire de 20 mètres cubes par seconde.

Plus de 26 milliards de dirhams, tel est le montant que  l’Office national de l’électricité et de l’eau potable s’engage à débourser pour mettre en œuvre son plan d’action en matière d’alimentation en eau potable et d’assainissement liquide à l’horizon 2021.  Des perspectives ambitieuses ont été tracées pour ce cap. L’office mène dans ce sens des projets d’envergure aussi bien en milieu urbain que rural.  L’Office prévoit dans ce sens un investissement de 16 milliards de dirhams pour garantir l’alimentation des villes en eau potable. Le programme de l’ONEE vise à équiper un débit supplémentaire de 20 mètres cubes par seconde. L’Office prévoit également une pose de 3.000 kilomètres de conduites relatives à la production et à la distribution.

De même, le rendement des installations devrait s’améliorer pour s’élever à 96% pour la production et à 78% pour la distribution d’ici 2021. L’Office injecte également 4,6 milliards de dirhams pour généraliser l’accès à l’eau potable dans le milieu rural. Le taux d’accès à l’eau potable devrait ainsi atteindre les 99% profitant à une population additionnelle de 400.000 habitants.  Sur le volet assainissement liquide, l’Office réserve une enveloppe de 5,4 milliards de dirhams permettant ainsi la réalisation de 60 nouvelles stations d’épuration d’une capacité de plus de 167.000 mètres cubes par jour et la pose d’environ 1.500 kilomètres de nouvelles canalisations. Notons que l’ONEE a fait de l’assainissement liquide une de ses missions stratégiques.

La finalité étant d’assurer la protection des ressources en eau et améliorer les conditions sanitaires des populations. L’office s’est ainsi engagé à assurer l’hygiène publique par la collecte et l’évacuation des eaux usées.

Il œuvre par ailleurs à augmenter le taux de raccordement au réseau d’assainissement ainsi qu’à la réalisation des projets d’assainissement selon les règles de l’art. Les indicateurs de l’Office en matière d’eau et d’assainissement liquide démontrent clairement la pertinence des efforts consentis par l’Office pour atteindre ses objectifs en matière d’eau et d’assainissement. En ce qui concerne l’alimentation en eau potable, les chiffres  disponibles à fin  juin 2017 font ressortir un taux d’accès de 100% en milieu urbain, soit 2,041 millions de clients. La production annuelle est estimée à 1.168.000 millions mètres cubes. Le débit équipé s’est situé à fin juin 2017 autour de 63,7 mètres cubes par seconde. L’ONEE recense également au niveau urbain 264 centres d’intervention en eau potable, un rendement production de l’ordre de 95,8%, un rendement distribution tournant autour de 74,38%. Dans les zones rurales, l’ONEE a desservi, à fin juin 2017, 17.894 douars et a fait bénéficier une population de 12,8 millions d’habitants. Le taux de desserte s’élève pour sa part à 96,36%. L’office dispose dans le milieu rural d’environ 420 centres d’eau potable ainsi que 9.110 bornes-fontaines.

En ce qui concerne l’assainissement liquide,  93 stations d’épuration ont été réalisées ou prises en exploitation par l’ONEE à fin juin 2017, soit un taux de dépollution de 77,3%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *