Plan Halieutis : l’ONP signe deux conventions de coopération avec la France

Plan Halieutis : l’ONP signe deux conventions de coopération avec la France

L’Office national de la pêche (ONP) fête sa quarantième année d’existence. Cette célébration a été couronnée par un nouveau repositionnement du gestionnaire unique des exploitations des ports au Maroc. Cet objectif s’est matérialisé par la mise en œuvre de la nouvelle stratégie halieutique nationale, en l’occurrence le plan «Halieutis 2020», et la consécration du principe de gestion de la filière à travers la notion du «Global Operator». Dans ce sens, Casablanca a abrité, lundi 7 décembre 2009, la cérémonie de signature de deux protocoles de conventions entre le Royaume et deux opérateurs public et privé français. «Cette collaboration s’inscrit dans un cadre global visant à nouer d’excellentes relations d’échange entre le Maroc et la République française. Et ce, dans le but d’intégrer une exploitation durable des ressources agronomiques et halieutiques», a souligné Mohamed Tarmidi, secrétaire général du département Pêche maritime. En effet, ces conventions portent essentiellement sur l’organisation de la commercialisation des produits de la mer, la gestion des ports ainsi que la modernisation de la filière pêche.
«Ce partenariat est un présage pour l’avenir de la gestion portuaire au Maroc. Nous sommes à l’affût de l’expertise et l’appui adéquat qui renforceront notre position sur le marché maritime», a déclaré Majid El Ghaïb, directeur général de l’ONP. Et de poursuivre : «la présence de FranceAgriMer et CEP Veolia à nos côtés nous permettra de mener à bien notre mission inscrite dans le cadre du contrat de performance qui lie l’ONP à l’Etat pour la période 2009-2012». Avec la présence de Bruno Joubert, ambassadeur de France au Maroc, la première convention a été ratifiée par M. El Ghaïb et Patrice Germain, directeur général-adjoint de «FranceAgriMer», l’établissement national des produits de l’agriculture et de la mer de la République française. Ce partenariat a trait à la collaboration et à l’échange d’informations au niveau de quatre grands axes à savoir les volets organisationnel et commercial, la modernisation de la filière pêche et l’accompagnement de la profession.
«Cette coopération emblématique est née d’une profonde conviction de développer l’échange d’information et le savoir-faire avec le Royaume qui est considéré parmi les importants fournisseurs maritimes en France», a annoncé M. Germain. Outre l’aspect informatif et commercial que revêt la première convention, l’accord signé entre l’ONP et la Compagnie française d’exploitation des ports (CEP-groupe Veolia) assigne pour objectif le transfert de compétences et d’expériences de ce «Global Operator» privé français.
Le fruit de ce partenariat gagnant-gagnant verra le jour à partir du premier janvier 2010. À noter qu’il est question de partenariats à tacite reconduction, renouvelables tous les deux ans.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *