Plan Maroc Vert : 1,3 milliard DH d’investissements pour la concrétisation de 16 projets à Rhamna

Plan Maroc Vert : 1,3 milliard DH d’investissements pour la concrétisation de 16 projets à Rhamna

La province des Rhamna bénéficie d’un montant de 1,3 milliard DH pour la concrétisation de quelque 16 projets dans le cadre des Piliers I et II du Plan Maroc Vert, a indiqué samedi à Benguérir (province des Rhamna), le secrétaire général du ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural, des eaux et forêts, Mohamed Sadiki.

Les projets inscrits dans le cadre du Pilier II pour une agriculture solidaire ont concerné plusieurs chaînes et produits locaux, dont le cactus, l’élevage des ovins de race «Sardi», l’apiculture, les cultures de cumin et de grenadiers, le lait de caprins, et l’olive, soit un montant total de 662 millions DH, a ajouté M. Sadiki lors d’une rencontre organisée par la Direction provinciale de l’agriculture des Rhamna et la direction régionale du conseil agricole, en partenariat avec la province.

Le secrétaire général du ministère qui intervient dans le cadre de cette rencontre placée sous le thème «l’adoption de systèmes agricoles alternatifs pour une agriculture durable» a passé en revue les grands acquis réalisés au niveau de la province, notamment la plantation de quelque 23.000 ha de cactus, la construction et l’équipement de 14 unités de valorisation des produits du terroir, 2 unités en cours de construction, la plantation de 2.500 ha de l’Atriplex, la distribution de quelque 1.670 têtes d’ovins «Sardi» ainsi que 2.110 ruches et la création de 20 points d’eau.

Parmi les autres réalisations figurent également la plantation de 1.500 ha de grenadiers et 400 ha d’olivier, l’acquisition et la distribution de petits équipements agricoles et l’organisation de formations et de visites de terrain au profit des agriculteurs, a-t-il poursuivi.

Après avoir relevé que les réalisations du Plan Maroc Vert ont été distinguées et ont concerné des cultures bour et celles irriguées, M. Sadiki a fait savoir qu’en raison de la large superficie des zones bour, le département de tutelle a accordé une importance cruciale à la plantation de cactus.

Par la même occasion, il a déploré le fait que cette culture ait été ravagée, ces deux dernières années, par une maladie suspecte causée par la cochenille du cactus, notant que le ministère a mobilisé des fonds nécessaires pour l’élaboration d’une stratégie complète visant à limiter la propagation de cette cochenille à travers le traitement chimique, le déracinement des cactus atteints, l’achat et la distribution des équipements de traitement au profit des associations et coopératives, la réalisation de tests en laboratoires et pratiques sur le traitement biologique, la recherche et la sélection de 8 nouvelles espèces de cactus résistantes à cette maladie qui seront distribuées prochainement aux agriculteurs.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *