Plan Maroc Vert : La filière des plantes aromatiques et médicinales mise en avant à Tétouan

Plan Maroc Vert : La filière des plantes aromatiques et médicinales mise en avant à Tétouan

Le développement de ce secteur au centre d’intérêt du Plan Maroc Vert

Le Conseil régional s’engage, dans le cadre de ce même partenariat, à soutenir les petits agriculteurs et professionnels à se constituer en coopératives dans ce domaine. Les bénéficiaires seront ainsi orientés et encadrés aux niveaux technique et professionnel.

Grâce aux grands efforts déployés ces dernières années pour sa valorisation, la culture des plantes aromatiques et médicinales est devenue un des leviers majeurs du développement du secteur agricole au Maroc. C’est dans ce contexte que l’Institut des techniciens spécialisés en agriculture (ITSA) de Ben Karrech-Tétouan a organisé, mercredi, un séminaire sur l’importance de la formation professionnelle agricole dans le développement de cette filière. «Ce séminaire constitue une opportunité importante pour les organisations professionnelles actives, les professionnels, les chercheurs et les institutions intéressés par l’agriculture et les autres secteurs concernés, pour échanger et partager des expertises et des expériences dans ce domaine», selon les organisateurs.

Cette manifestation scientifique constitue aussi, poursuit la même source, la meilleure occasion pour étudier et discuter des qualifications et des possibilités professionnelles du Maroc dans le secteur des plantes aromatiques et médicinales. D’autant plus que le développement de ce secteur se trouve au centre d’intérêt du Plan Maroc Vert, dont l’une de ses priorités majeures est de promouvoir l’agriculture et les produits du terroir. Cette manifestation s’assigne pour objectif principal de développer les techniques de production, la commercialisation et l’exportation de ces plantes et leurs dérivés. Elle est marquée par des présentations portant, entre autres, sur la stratégie de commercialisation et de promotion des plantes aromatiques et médicinales au Maroc ainsi que les projets prévus dans le cadre de leur développement au Nord. D’ailleurs, le Conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima avait annoncé juste après sa constitution son intention de contribuer au renforcement des recherches scientifiques et appliquées dans cette filière, et ce dans le cadre d’une convention-cadre le liant à l’Université Abdelmalek Essaâdi et approuvées au cours de l’une de ses premières sessions tenues à Ouazzane. Cet accord permet l’octroi des bourses pour les étudiants-chercheurs intéressés par ce domaine.

Le Conseil régional s’engage, dans le cadre de ce même partenariat, à soutenir les petits agriculteurs et professionnels à se constituer en coopératives dans ce domaine. Les bénéficiaires seront ainsi orientés et encadrés aux niveaux technique et professionnel. Il est à noter qu’en marge de cette manifestation scientifique, des coopératives ont été sélectionnées pour présenter leur production dans un espace aménagé au sein des locaux de l’ITSA de Ben Karrech-Tétouan. Cette initiative permet, en plus de la mise en avant de leurs produits et savoir-faire, «d’établir des ponts de communication entre les différents acteurs dans le domaine de la commercialisation, que ce soit dans le secteur public ou privé», conclut-on.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *