Plan Maroc Vert : Le Crédit Agricole soutient les petits agriculteurs

Plan Maroc Vert : Le Crédit Agricole soutient les petits agriculteurs

Le Crédit Agricole du Maroc (CAM) met en place une opération de réhabilitation financière des agriculteurs, pour accompagner la dynamique du Plan Maroc Vert et la mise en application des Instructions royales. C’est ce qu’a annoncé Jamal Eddine El Jamali, secrétaire général et membre du directoire du CAM, à l’occasion d’une conférence de presse tenue hier, mercredi 22 juin, à Casablanca. «La réhabilitation financière des agriculteurs sera basée sur quatre axes : l’allègement des créances des petits agriculteurs, le rééchelonnement des créances, le financement des agriculteurs et le refinancement des agriculteurs clients du CAM ayant bénéficié d’abandon de créance depuis 2005», a déclaré, pour sa part, Fatiha Berrima, directrice du pôle vert du CAM. Ainsi, selon M. El Jamali, «par ses quatre composantes, cette opération vise l’allègement de l’endettement d’un grand nombre de petits agriculteurs et la réintégration des petits agriculteurs dans les systèmes de financement. Mais également, à permettre aux agriculteurs de dégager des capacités d’investissement à même de leur permettre de jouer pleinement leur rôle dans cette dynamique générale que connaît le secteur et à consolider et renforcer la base de clientèle financée par le CAM et de refinancer les clients ayant bénéficié de l’opération abandon de 2005». Dans ce sens, en matière d’allègement des créances des petits agriculteurs, les principaux bénéficiaires sont les petits agriculteurs ayant contracté des crédits à l’agriculture auprès du CAM et dont l’encours global des crédits ne dépasse pas 100.000 dirhams à la date du 31 mai 2011. Les modalités d’allègement, pour chaque agriculteur, se déclinent en une première tranche d’encours allant jusqu’à 50.000 dirhams, avec un abandon de 50% et une 2ème tranche d’encours se situant entre 50.000 et 100.000 dirhams avec un abandon de 25%. «Le coût de l’opération d’allègement de l’endettement des petits agriculteurs s’élève à 765 millions de dirhams, supporté à parts égales entre l’Etat et le CAM», a expliqué Mme Berrima. Concernant le rééchelonnement des créances, sont concernés par l’opération tous les clients ayant des crédits à l’agriculture. Il s’agit de l’extension de la durée de remboursement, la baisse des taux d’intérêt des dossiers d’origine à 7 ou 7,5%, l’annulation des intérêts de retard et des frais de poursuite et l’exonération des frais de dossier. En matière de financements, le CAM accompagne les agriculteurs dans leurs investissements et frais de fonctionnement. «Ceci leur permettra de bénéficier de la dynamique que connaît le secteur agricole depuis la mise en œuvre du Plan Maroc Vert», a souligné Mme Berrima. Et enfin, les agriculteurs ayant bénéficié d’abandon de créances depuis 2005, notamment ceux entrant dans l’opération d’abandon de créances des 100.000 agriculteurs, pourront être accompagnés par le Groupe CAM. Le critère retenu étant qu’ils soient encore en activité dans le secteur agricole. Ainsi, les agriculteurs pourront être accompagnés par le CAM ou la société Tamwil El Fellah.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *