Plan Maroc Vert : Les investissements agricoles ont progressé de 20%

Plan Maroc Vert : Les investissements agricoles ont progressé de 20%

Trois ans après son lancement, Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, dresse le bilan du Plan Maroc Vert. «Nous avons enregistré une augmentation de la valeur ajoutée du secteur agricole de 20 milliards de dirhams et de plus de 20% de la valeur des investissements», a souligné M. Akhannouch précisant que «les résultats atteints par le Plan Maroc Vert à aujourd’hui sont encourageants». Cette déclaration a eu lieu à l’occasion d’une table ronde organisée, lundi 20 juin à Casablanca, par l’Association des lauréats MBA de l’École nationale des ponts et chaussées du Maroc, sous le thème «L’agriculture marocaine : entre secteurs public et privé, quels mécanismes pour une modernisation performante?». Aussi, Tarik Sijilmassi, président du directoire du Crédit Agricole du Maroc (CAM), a représenté le secteur privé revenant sur les principales offres du CAM adressées aux petits agriculteurs notamment qui se traduisent par des diminutions partielles de dettes ou leur rééchelonnement. «Cette opération intéresse 80.000 agriculteurs clients de la banque et quelque 100.000 autres qui le sont devenus, soit 1,5 million d’exploitations agricoles», a souligné M. Sijilmassi. Et d’ajouter : «Cette stratégie a été arrêtée en accompagnement du Plan Maroc Vert. Aussi, une enveloppe de 20 milliards de dirhams a été réservée à cette opération de 5 ans lancée en octobre 2008 et dans laquelle 8 milliards de dirhams ont été déjà déboursés». De son côté, M. Akhannouch a déclaré que «pour le secteur traditionnel et vivrier, ce sont 64 projets qui ont été lancés sur 132.000 hectares pour un investissement de 17 milliards de dirhams, alors que l’agriculture à valeur ajoutée a comptabilisé 108 projets sur 336.000 hectares avec un investissement de 5 milliards de dirhams».
Concernant le bilan par secteurs, M. Akhannouch a noté que la production d’olives a fait un bond de 190%, celle des agrumes a progressé de 20% et que la production des viandes rouges a enregistré un hausse de 48%. Par ailleurs, le ministre de l’Agriculture a rappelé les principaux objectifs et enjeux du Plan Maroc Vert qui contribue de 15 à 20% au PIB et crée près de 45% de postes l’emploi. «Le plan ambitionne l’intensification de l’investissement dans le secteur agricole avec une participation des opérateurs privés établie à 10 milliards de dirhams par an sur une décennie, l’objectif étant de porter à 100 milliards de dirhams le PIB agricole et de réduire la pauvreté en milieu rural», a rappelé M. Akhannouch. Intervenant également à cette table ronde, Mourad Abid, directeur général de l’Agence du partenariat pour le progrès (APP), établissement public chargé de la mise en œuvre et de l’exécution du programme objet de l’accord «Millennium Challenge Compact», a relevé que le secteur agricole a déjà bénéficié de plus de 260 millions de dollars sur les 300 qui lui avaient été accordés par le États-Unis. Aussi, en synthèse, M. Akhannouch est revenu sur d’autres initiatives d’accompagnement, à savoir les mesures tendant à donner plus de visibilité et d’attractivité aux investisseurs, les contrats-programmes signés par les régions, la création jusqu’à présent de 13 interprofessions et la mise en place du fonds de développement agricole.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *