Plus de 1,28 milliard de dirhams pour les provinces du Nord

Plus de 1,28 milliard de dirhams  pour les provinces du Nord

Un montant de 1,28 milliard de dirhams est le financement nécessaire pour mettre en place un programme pour l’eau potable dans plusieurs provinces du Nord. Ce projet concerne l’extension et l’amélioration de la performance des installations d’eau potable dans les provinces d’Al-Hoceima, Driouch, Nador et Taounate pour une période d’exécution qui s’étalera entre 2018 et 2027. De même, l’appui de l’assistance technique sera requis tout au long de la mise en œuvre de ce projet. A ce stade, l’établissement a lancé, jeudi 25 janvier 2018, un appel à manifestation d’intérêt visant essentiellement les quatre provinces. Plus concrètement, l’Office a sollicité le concours de l’Agence française de développement (AFD) afin de contribuer au financement de ce projet ambitieux. Une fois confirmé, ce prêt servira en partie à effectuer les paiements au titre d’un contrat d’assistance technique pour la mise en œuvre de ce programme.

A titre indicatif, le projet comprend trois composantes. Sa composante rurale vise à développer l’infrastructure requise pour étendre l’alimentation en eau potable dans les zones rurales ciblées. L’établissement souligne que les principaux sous-projets financés concernent l’alimentation en eau potable des populations rurales des provinces ciblées à partir du barrage Bouhouda et du barrage Asfafou. Mais encore, six autres sous-projets rentrent dans le cadre de cette composante rurale dudit programme. Il s’agit de trois projets d’alimentation en eau potable des communes de Imrabtene, Zerkat et Larbaa Taourirt relevant de la province d’Al-Hoceima, d’un projet d’alimentation en eau potable de la commune de Tsaft relevant de la province de Driouch et deux projets d’alimentation en eau potable des communes de Oulad Daoud Zkhanine, Al Barkanyiene et Kariat Arkmane relevant de la province de Nador. Dans sa composante urbaine, le programme vise à améliorer la production et les performances des installations d’alimentation en eau potable, y compris le renforcement de l’autonomie de stockage. L’ONEE espère également améliorer les adductions et les interconnexions ainsi que l’extension des réseaux de distribution.

Autrement dit, l’Office ambitionne de développer l’infrastructure requise pour augmenter la performance, sécuriser et rendre meilleur le niveau de service de l’alimentation en eau potable offert dans les provinces incluant AI-Hoceima, Nador, Driouch et Taounate. Cette partie du projet pourra également introduire des sous-projets d’extension du service alimentation en eau potable dans les zones urbaines et periurbaines des provinces concernées. Dans ce sens, 33 sous-projets sont financés sur le volet urbain du programme, notamment 10 projets d’alimentation en eau potable urbaine dans la province d’Al-Hoceima et 23 projets d’alimentation en eau potable urbaine dans la province de Nador.

Par ailleurs, la troisième composante baptisée «Appui à la mise en œuvre du projet et renforcement des capacités» comprend la mise en place de l’assistance technique. Elle sera donc chargée de la coordination, la mobilisation des équipes techniques, d’animation sociale, et du domaine foncier, ainsi que de l’étude et du suivi des travaux et la mise en place de modes de gestion pérenne des infrastructures de distribution de l’eau potable, telles que les bornes fontaines ou encore les branchements individuels. Selon l’office, l’exécution de programme nécessite la mobilisation par l’assistance technique d’une équipe multidisciplinaire d’experts, d’ingénieurs et de techniciens spécialisés dans les projets d’alimentation en eau potable. Notons que l’ONEE et l’AFD avaient signé le 16 novembre 2017, dans le cadre de la 13ème réunion de haut niveau France-Maroc tenue à Rabat, une lettre d’entente relative à la promotion de l’accès à l’eau potable des populations du nord du Maroc.

Leila Ouchagour
(Journaliste stagiaire)

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *