Plus de 14 milliards de dirham de ressources extérieurs mobilisés par le trésor durant l’année 2011

Plus de 14 milliards de dirham de ressources extérieurs mobilisés par le trésor durant l’année 2011

Les ressources extérieures mobilisées par le Trésor durant l’année 2011 ont porté sur un montant global de 14,1 milliards de dirham(MMDH), en baisse de 35% par rapport à leur niveau de 2010, selon le rapport d’activité 2011 de la direction du trésor et des finances extérieurs (DTEF).
Le recours au financement extérieur s’avérait indispensable au vu du resserrement des conditions de financement du Trésor, résultat légitime du creusement du déficit de liquidité du système bancaire qui est passé de près de -15 MMDH en moyenne par mois en 2010 à -24 MMDH en 2011, explique la DTFE dans son rapport.
Cette évolution des liquidités bancaires s’est expliquée, principalement, par la baisse des avoirs extérieurs qui sont passés de 192,6 MMDH en 2010 à 168,8 MMDH en 2011, soit une dégradation de près de 12% et au maintien de la hausse des crédits bancaires à l’économie qui ont enregistré une augmentation de près de 65,1 MMDH contre 44,3 MMDH en 2010.
En effet, les tirages réalisés sur les emprunts extérieurs du Trésor ont été dédiés, notamment, au financement des projets d’investissement ainsi qu’à l’appui aux programmes de réformes structurelles et sectorielles.
Rapportées aux recettes courantes de la balance des paiements (RCBP), les charges totales de la dette extérieure du Trésor se sont établies en 2011 à 2,7% contre 2,5% en 2010, soit une hausse de 0,2 point.
Pour ce qui est du financement intérieur, le volume des soumissions des investisseurs sur le marché des adjudications s’est établi à 557,4 MMDH contre 679,7 MMDH un an auparavant, soit une baisse de 18%.
L’encours de la dette du Trésor (intérieure et extérieure) s’est établi au terme de l’année 2011 à 430,9 MMDH, contre 384,6 MMDH à fin 2010, soit une progression de 46,3 MMDH ou 12%, due à l’augmentation de l’encours de la dette intérieure et extérieure, respectivement, de 39,1 et 7,2 MMDH.
Pour sa part, le ratio de la dette publique par rapport au PIB s’est inscrit pour la deuxième année consécutive en hausse en s’établissant à 53,7% contre 50,3% en 2010.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *