Plus de 2,39 millions de tonnes de ciment consommés à fin février: La tendance 2015 se poursuit

Plus de 2,39 millions de tonnes de ciment consommés à fin février: La tendance 2015 se poursuit

Sur le plan régional, Casablanca-Settat a enregistré la plus forte consommation en volume aussi bien sur le mois qu’en cumul. Ainsi, ladite région a réalisé une consommation de 275.714 tonnes à fin février.

C’est maintenu ! La consommation nationale de ciment poursuit son trend haussier. Au deuxième mois de l’année, le cumul atteint 2,39 millions de tonnes, soit en hausse de 7,94% par rapport à ce qui a été écoulé durant janvier et février 2015. La consommation mensuelle suit la même cadence. Le ministère de l’habitat relève dans ce sens une évolution de 3,94%, soit une consommation de 1,18 million de tonnes durant le mois de février.

Sur le plan régional, Casablanca-Settat a enregistré la plus forte consommation en volume aussi bien sur le mois qu’en cumul. Ainsi, ladite région a réalisé une consommation de 275.714 tonnes à fin février, en progression de 4,25% par rapport au même mois de l’année précédente. Le cumul a grimpé de 15,1% atteignant au deuxième mois de l’année 548.208 tonnes.

Marrakech-Safi arrive en deuxième position avec une consommation mensuelle de 162.233 tonnes et un cumul de 327.213 tonnes. Les variations sont respectivement de 4,94% et de 10,5%. Les cimentiers de Tanger-Tétouan-Al Hoceima ont écoulé 148.483 tonnes à fin février, en progression de 6,27% par rapport au même mois de l’année précédente. Le cumul a connu une hausse de 8,2% se situant ainsi autour de 304.546 tonnes contre 281.575 tonnes une année auparavant. La consommation au niveau de Rabat-Salé-Kénitra a dépassé les 146.000 tonnes portant ainsi le cumul à 294.170 tonnes à fin février. Les ventilations sont respectivement de 9,09% et de 12,8%.

La consommation de ciment au niveau de Fès-Meknès s’est chiffrée à fin février à 94.211 tonnes, soit un cumul de 200.863 tonnes contre 169.660 tonnes la même période de l’année précédente. Ainsi, la consommation mensuelle a enregistré une hausse de 12,01% au moment où le cumul s’est consolidé de 18,4%. Au niveau des provinces du Sud, Laayoune- Sakia El Hamra a vu sa consommation en ciment s’apprécier de 13,38% à fin février.

Ceci se traduit par un volume de 33.960 tonnes. Le cumul est pour sa part passé de 62.885 tonnes pour atteindre les 64.986 tonnes à fin février, soit une progression de 3,3%. La progression la plus spectaculaire est celle observée au niveau de la région de Dakhla-Oued Ed-Dahab. La consommation mensuelle a connu un pic de 130,68% pour un volume de 5.296 tonnes. Le cumul a également affiché une hausse à trois chiffres, à savoir une évolution de 166,4% pour 10.697 tonnes. En revanche, la consommation du ciment n’arrive pas à se redresser dans quatre régions du Maroc.

Citons dans ce sens le Drâa Tafilalt où la consommation a baissé de 16,03% par rapport à février 2015. Le cumul a observé, quant à lui, un écart de 12,7% basculant ainsi de 72.252 tonnes à 63.057 tonnes à fin février 2016. Il en est de même pour la région du Souss-Massa qui a vu sa consommation baisser de 4,53% sur le mois et de 3,5% en cumul. Le repli a également été observé au niveau de la région Beni Mellal-Khénifra et celle de Guelmim-Oued Noun.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *