Plus de 6,9 milliards DH de recettes en 2015: Le chiffre d’affaires de la Lydec grimpe de 1,6%

Plus de 6,9 milliards DH de recettes en 2015: Le chiffre d’affaires de la Lydec grimpe de 1,6%

Plus de 1,2 milliard de dirhams, tel est le montant global des investissements de la gestion déléguée engagé par la Lydec à l’exercice 2015. 51% de ces investissements concernent l’assainissement.

La part de l’électricité et éclairage public dans les investissements financés par la gestion déléguée est de 25%, suivie de l’eau (22%) et des moyens communs (2%). L’année a été riche en réalisations pour le délégataire casablancais qui au cours de 2015 n’a cessé de renforcer sa politique RSE et de consolider sa proximité avec la clientèle. Cette dynamique s’est également traduite sur le plan opérationnel.

La Lydec a bouclé l’exercice 2015 sous une légère amélioration. Le chiffre d’affaires du délégataire a atteint à fin décembre une valeur de 6,94 millions de dirhams. Il a ainsi affiché une progression de 1,6% comparé au niveau atteint à fin 2015. Cette ventilation résulte de la progression de 1,1% des volumes d’eau vendus et ce sous l’effet de la bonne tenue des ventes aux particuliers. Ces dernières se sont améliorées de 1,9%. De même, le réseau «eau» a atteint une amélioration de 76,6% à fin décembre 2015.

S’agissant du volet électricité, les volumes des ventes ont connu une stabilité par rapport à 2014. La Lydec explique cette tendance par le maintien de la consommation des clients moyenne tension.

L’amélioration du rendement du réseau «électricité» a atteint, pour sa part, une progression de 93,4% à fin décembre 2015.
En répartissant le chiffre d’affaires par activité, l’électricité y contribue à hauteur de 63% contre 18% pour l’eau. Les travaux et autres recettes enregistrent une contribution de l’ordre de 14% au moment où celle de l’assainissement s’élève à 5%. L’excédent brut d’exploitation s’est, pour sa part, inscrit en hausse au titre de l’exercice 2015. Il a atteint une croissance de 1,7% .

Il a ainsi bénéficié de la maîtrise des charges d’exploitation atteignant à fin décembre une valeur de l’ordre de 995 millions de dirhams. Le résultat net de la lydec a affiché en revanche une baisse par rapport au niveau atteint une année auparavant. Il a atteint, à fin décembre, un montant de 277 millions de dirhams, en repli de 2,1%. La lydec attribue cette regression à la non-récurrence d’éléments exceptionnels.

En ce qui concerne les perspectives à court terme, la Lydec participe à la seconde révision du contrat de la gestion déléguée pour relever les enjeux du développement du Grand Casablanca. L’entreprise accompagnera les autorités pour la mise en œuvre du projet d’harmonisation des périmètres de distribution d’eau et d’électricité. La Lydec ambitionne, par ailleurs, d’apporter une contribution active à la COP22. Elle poursuivra également sa mobilisation autour du projet d’entreprises Synergies 2020 comme elle renforcera les engagements de service au client.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *