Plus de 863 milliards de dirhams de crédits bancaires à fin avril

Plus de 863 milliards de dirhams de crédits bancaires à fin avril

Une hausse de 4% relevée par rapport à la même période de l’année précédente

Les prêts immobiliers et à la consommation se sont légèrement améliorés d’un mois à l’autre. A fin avril, les taux de croissance de ces deux crédits ont atteint respectivement les 0,7 et 0,2% par rapport au mois de mars. Une évolution relevée dans les dernières statistiques monétaires de Bank Al-Maghrib au titre du mois d’avril 2019. Ces statistiques font ressortir un encours de crédits immobiliers de 271,11 milliards de dirhams dont 209,90 milliards de dirhams de crédits à l’habitat. Quant aux crédits de consommation, Bank Al-Maghrib a noté un encours de 54,94 millions de dirhams sur la même période.

Il est à noter que l’encours des crédits bancaires alloués au quatrième mois de l’année s’est établi à 863,65 milliards de dirhams, en baisse de 1% par rapport au mois précédent. En glissement annuel, cet encours se renforce de 4% par rapport à la même période de l’année passée. «Par objet économique, l’évolution du crédit bancaire est due au ralentissement de la croissance de l’ensemble de ses composantes, à l’exception des prêts immobiliers», peut-on relever de Bank Al-Maghrib. Comparé au quatrième mois de l’année précédente, les crédits immobiliers se sont appréciés de 3,8%, soit un encours supplémentaire de 9,84 milliards de dirhams par rapport à une année plus tôt. Dans ce sens les crédits à l’habitat se sont redressés de 5,3% comparé à fin avril 2018 au moment où les crédits alloués aux promoteurs se sont rétractés de 1,1%. Le financement participatif à l’habitat constitue 5,47 milliards de dirhams de l’ensemble des crédits immobiliers octroyés sur ladite période. Quant aux crédits à la consommation, ils ont affiché en glissement annuel une progression de 5,2%. L’encours des crédits à l’équipement a atteint pour sa part les 174,62 milliards de dirhams, en baisse de 0,2% par rapport au mois précédent et en hausse de 1,8% par rapport au mois d’avril 2018.

Les créances diverses sur la clientèle sont restées stables au titre des quatre premiers mois de l’année. Elles ont ainsi atteint les 118,66 milliards de dirhams. En revanche, les créances en souffrance sont en constante hausse. Elles ont grimpé de près de 5% à fin avril pour atteindre les 68,14 milliards de dirhams, soit un additionnel de 3,21 milliards de dirhams par rapport à la même période de l’année passée. La répartition des crédits par secteur institutionnel fait ressortir une hausse de 3,3% des encours alloués aux secteurs non financiers. Ces derniers se sont établis à 749,16 milliards de dirhams, en consolidation de 23,96 milliards de dirhams par rapport à une année plus tôt. Les crédits accordés au secteur public tournent autour d’un encours de 70,64 milliards de dirhams, en hausse de 3,6% sur l’année. De cet encours, les administrations locales se sont vues accorder un encours de 19,32 milliards de dirhams au moment où les sociétés non financières publiques ont contracté à fin avril 2019 un montant de 51,31 milliards de dirhams. Le secteur privé s’est vu allouer 678,52 milliards de dirhams du total des crédits accordés au titre des quatre premiers mois de l’année.

Un encours en amélioration de 3,3%, soit un additionnel de 21,48 milliards de dirhams par rapport à la même période de l’année précédente. Les sociétés non financières privées ont détenu 342,43 milliards de dirhams de cet encours (+1,3%) au moment où l’encours des ménages s’est élevé à 336,09 milliards de dirhams, en amélioration de 5,3% en glissement annuel.

Financement participatif : Hausse de 32% de l’encours alloué

A fin avril 2019, le compte patrimoine des banques et fenêtres participatives a porté sur un actif de 8,88 milliards de dirhams, en hausse de 18,3% par rapport à fin décembre 2018. Le financement participatif a atteint dans ce sens les 6,05 milliards de dirhams, en amélioration de 32% comparé à fin 2018.

5,52 milliards de dirhams de cet encours reviennent au financement participatif à l’immobilier, en l’occurrence la Mourabaha immobilier ayant marqué sur la même période une hausse de 33,7%. Le financement participatif à la consommation s’est pour sa part amélioré de 22,8% se situant ainsi autour de 397 millions de dirhams. L’encours du financement participatif à l’équipement ne dépasse pas pour sa part les 104 millions de dirhams, en hausse de 2,7% comparé à fin décembre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *