PME : Un baromètre pour la compétitivité

PME : Un baromètre pour la compétitivité

Près de quatre entreprises sur 10 (39%) se déclarent en bonne situation d’affaires. 57% des entreprises sondées estiment que leur situation est «moyenne», alors que seulement 4% se déclarent en «mauvaise situation d’affaires».
C’est ce qui ressort d’une enquête intitulée «Baromètre de la compétitivité des PME» lancée par l’Agence nationale pour la promotion des PME (ANPME) avec ses partenaires auprès d’un échantillon aléatoire de 80 petites et moyennes entreprises représentant six secteurs d’activité. Selon la même enquête, ce sont généralement les petites entreprises qui se disent dans de mauvaises conditions d’affaires.
Par ailleurs, une grande partie des entreprises, objet de cette étude, se déclare confiante en l’évolution positive, à court terme, du climat d’affaires. Ainsi, près de huit entreprises sur dix, 78% exactement, envisagent une amélioration dans l’évolution d’affaires de leurs entreprises. 22% prévoient une stagnation.
Pour ce qui est de l’investissement, et d’une manière générale, « cinq entreprises sur dix (50%) déclarent que le volume de leurs investissements matériels a fortement augmenté », précise le rapport de l’enquête. Selon le même sondage, 9% des PME font état, par contre, d’une baisse de leurs investissements. La conjoncture peu favorable à une prise de risque explique cette tendance, sachant que la plupart des entreprises concernées, soit plus de 15%, sont actives dans le domaine des textiles et cuir.
La même tendance a été constatée en ce qui concerne l’investissement immatériel. En effet, 51% des entreprises sondées déclarent avoir vu augmenter leurs investissements alors que 11% déclarent le contraire. Parmi celles-ci, se trouvent en majorité les PME du même secteur des textiles et cuir, soit 15,2%. Par nature d’activité, les deux tiers des entreprises interrogées se déclarent exportatrices. 66% ont, en effet, indique l’enquête, une activité d’export. Dans cette catégorie, figure en grande majorité des entreprises de grande taille (87,5%) actives dans le secteur des textiles et cuir (81,8%). 
Un grand nombre de ces entreprises estiment que le volume de leur exportation a augmenté en 2006 alors que seulement 17% disent avoir accusé une diminution de leurs livraisons à l’étranger.
Le reste des entreprises (21%) déclarent que le volume de leurs exportations est resté stable pendant l’année dernière. 
Concernant leur effectif, près de quatre entreprises sur 10, soit 37%, déclarent que le nombre total de salariés de leurs entreprises a augmenté en comparaison avec celui de l’année 2005. 58% des 80 sociétés sondées affirment que le nombre de leurs employés est resté stable alors que seules 5% d’entre elles ont été contraintes de réduire le nombre de ses collaborateurs.
Interrogées sur les actions prioritaires à entreprendre pour améliorer leur situation les entreprises disent vouloir, notamment, se concentrer sur la qualité des produits (63,7 des PME sondées), réduire les délais et les coûts directs (46,2), rechercher de nouveaux marchés internationaux (41,2%), développer de nouveaux produits (35%) et former leur personnel (33,7%). A noter que la baromètre de la compétitivité des PME initié par l’ANPME en partenariat avec l’Agence allemande de coopération internationale (GTZ), fait partie, souligne-t-on auprès de l’ANPME, de la stratégie de l’agence visant une anticipation des attentes des entreprises en matière d’accompagnement de leur modernisation. Cet outil dont la deuxième édition est prévue pour septembre 2007, vise à mesurer, entre autres, l’évolution de la situation de l’entreprise, les tendances des marchés et leur développement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *