Politique monétaire : Faible hausse de l’agrégat M3

Au terme du mois d’août, l’agrégat de monnaie au sens large, fameux M3, s’est inscrit en très légère hausse de 0,1%, traduisant une amélioration des avoirs extérieurs de la Banque centrale d’un taux de 2,8%, mais aussi une régression des créances sur l’Etat pour 2,2%.
Pour leur part, les concours à l’économie ont signé un repli de 0,1%. Cette baisse s’accompagnant d’une réduction de 2,4% de la monnaie scripturale. Par contre, la circulation de monnaie fiduciaire s’est accentuée de 2,6%, et les placements, qu’ils soient à terme ou à vue, se sont hissés de 3,7% et de 1,5% de manière respective. A sonder les huit premiers mois de l’année en cours, Bank Al-Maghrib met en avant, dans son commentaire des statistiques monétaires du mois d’août, une ascension des concours à l’économie pour 50,9 milliards de dirhams, autrement dit, un taux de 15%. A savoir que ce taux «a concerné l’ensemble des catégories de crédit», souligne l’institution. S’agissant des avoirs extérieurs nets de la banque, ceux-ci se sont agrémentés de 20,4 milliards de dirhams, soit un taux de 10,7%. Les créances nettes sur l’Etat, elles, ont augmenté de 1,5 milliard de dirhams, «en relation avec l’accroissement du recours du Trésor aux banques», commente la même source.
En glissement annuel, à partir de fin août de l’année dernière à fin août 2007, les agrégats monétaires, en général, se sont inscrits en territoire positif. Ainsi, l’agrégat M3 a atteint 17,7%, le M1, quant à lui, est arrivé à 19,2%, au lieu de 15,4% et de 16,2% respectivement entre août 2005 et août 2006. Au niveau des contreparties de M3, les avoirs extérieurs nets se sont renforcés de 9,4%, tandis que les concours à l’économie se sont accrus de 23,6% et les créances nettes sur l’Etat de 20,7%. Quant aux agrégats de placements liquides, ils ont marqué une baisse de 4,8% au lieu d’une hausse de 20,5%.
Rappelons qu’au terme du mois de juillet, la hausse des avoirs extérieurs de la Banque centrale et des concours à l’économie, s’étant hissée, respectivement de 3,9% et 3,5%, avait entraîné la progression de l’agrégat de monnaie M3 de 3%. Les créances nettes sur l’Etat avaient quant à elles accusé une baisse de 1,9 milliard suite à l’amélioration de la position du Trésor vis-à-vis du système bancaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *