Polycliniques : Mouvement de recyclage

La Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) s’active dorénavant dans la formation de son personnel. Ceux qui en profitent sont les personnels des polycliniques. Au début de cette année, ce sont les infirmiers qui ont vu leur métier passer au crible.
Vendredi dernier, c’est au tour du corps médical de subir les séances de formation. Et pour cause. Le réseau des polycliniques, au nombre de 13 unités, a pour mission d’offrir une prestation maladie aux affiliés.
Même, un assuré qui ne bénéficie pas d’une assurance maladie mutuelle peut bénéficier d’une ristourne de 50% sur l’hospitalisation financée par les autres prestations. Selon la dernière note de la CNSS, il y est annoncé que « le réseau des polycliniques traverse un état de dégradation notable, influençant négativement la protection médicale ». Si le flux de patients s’est particulièrement atténué, plusieurs facteurs justifient cette diminution. Et c’est notamment, au niveau de la qualité des prestations offertes, que les réclamations fusent. Un budget annuel de 400 millions de DH est injecté pour pallier le déficit, indique-t-on auprès de la Caisse. Cette subvention reste lourde et toutes les attentions portent sur la recherche d’une solution tendant à la faire disparaître.
Si, comme le souligne le support pré-cité : «les polycliniques sont sans projets ni perspectives à long terme ». La journée de formation n’est qu’un premier pas vers la réalisation de l’autonomie financière des polycliniques.
Cette dernière se réalisera selon deux objectifs : valorisation des prestations des assurés sociaux et amélioration des prestations de santé tout en adoptant une facturation transparente reflétant le coût réel de la CNSS. Pour l’heure, le corps médical a profité de séances d’information exhaustives.
Les principaux axes des exposés se sont articulés autour de la qualité des soins et la responsabilité des médecins. Le besoin s’est particulièrement fait sentir lorsque la décision d’optimiser l’activité des polycliniques s’est enclenchée. Sous l’appellation de formation médicale continue (FMC), cette formule de recyclage permanent ambitionne de mettre à niveau les connaissances et les techniques d’intervention médicales. Il n’est jamais trop tard…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *