Port de Tan Tan : 116 millions DH pour le dragage massif

Port de Tan Tan : 116 millions DH pour le dragage massif

Ces travaux qui ont démarré en juin 2014 ont visé la réduction du stock de sédiments accumulés aux alentours des épis d’arrêt de sable et d’améliorer les conditions d’accès au port. Ils consistent en la création d’un piège à sable au nord de l’épi d’arrêt de sable , l’abaissement des fonds au sud de l’épi d’arrêt des sables pour les ramener à une situation proche de celle existante lors de la construction du port, l’extraction des matériaux meubles, de manière homogène sur l’ensemble des zones définies, pour atteindre les profondeurs et les volumes nécessaires répondant aux objectifs fixés par l’ANP.

Alors que dans le cadre de son programme d’investissement pour la période 2015-2019 relatif au port de Tan-Tan, l’ANP a consacré une enveloppe budgétaire globale de 78,9 millions de dirhams pour la réalisation d’un ensemble de projets de développement dans ce port. Ces projets concernent en particulier l’aménagement des réseaux d’eau potable et d’électricité, l’éclairage public au port, l’aménagement des réseaux routiers du port, ainsi que l’aménagement des quais et des projets relatifs à la sécurité, l’environnement et à la réalisation d’études, en plus de projets relatifs à la restauration des voies et aux équipements de la signalisation horizontale et verticale au port.

Cette région recèle d’importantes potentialités halieutiques qui font de la pêche maritime un des secteurs importants. L’étendue de la zone littorale (170 km) ainsi que les équipements et avantages offerts par le port de Tan Tan ont drainé grand nombre d’investisseurs intéressés par le secteur.

Ce port joue les premiers rôles au niveau national surtout comme port sardinier. Les quantités débarquées en 2013 dépassent les 82.322 tonnes, dont 98,6% de la pêche côtière, y connaissent une diminution remarquée d’année en année.

Le reste du littoral de la région connaît la pratique d’une pêche artisanale tournée vers l’autoconsommation et accessoirement vers les marchés locaux.

En 2013, la principale destinée du poisson débarqué au port de Tan Tan a été l‘industrie de farine de poisson avec 52%,  la conserverie et la congélation a la hauteur  de 30% et la consommation et l’export (18%) des quantités débarquées.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *