PortNet : L’enlèvement dématérialisé des marchandises bientôt généralisé

PortNet : L’enlèvement dématérialisé  des marchandises bientôt généralisé

Le port d’Agadir connaît actuellement de profondes mutations. Ce grand chantier répond aux directives de la loi 15-02 relatives aux ports et portant création de l’Agence nationale des ports et de la Société d’exploitation des ports.

C’est à partir du 2 mai prochain que le port d’Agadir connaîtra la généralisation de l’enlèvement dématérialisé des marchandises via PortNet. Cette action s’inscrit dans la continuité des chantiers menés par l’Agence nationale des ports dans le cadre de sa stratégie de transformation numérique des ports. Après un déploiement réussi à Casablanca, c’est au tour du port d’Agadir de généraliser la dématérialisation des formalités de contrôle et d’enlèvement des marchandises ainsi que la dématérialisation des déclarations de pesage des conteneurs à l’export.

Cette action s’inscrit également dans le processus de refonte que connaît cette infrastructure portuaire. En effet, le port d’Agadir connaît actuellement de profondes mutations. Ce grand chantier répond aux directives de la loi 15-02 relatives aux ports et portant création de l’Agence nationale des ports et de la Société d’exploitation des ports. Il jouera par ailleurs un rôle décisif dans le développement de l’économie régionale. Le processus de matérialisation est engagé pour sa part depuis 2012 au niveau du port d’Agadir. Ladite infrastructure portuaire bénéficie depuis cette date de la gestion dématérialisée des escales des navires, et ce via la plate-forme nationale gérée par «Portnet S.A», Guichet unique national du commerce extérieur.

Ceci concerne en effet les titres d’importation, les licences d’exportation, la soumission des documents et l’échange des résultats de contrôle entre le ministère de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique et la douane. Notons qu’en préparation à la généralisation de l’enlèvement dématérialisé des conteneurs au port d’Agadir, plusieurs actions ont été menées auprès de la communauté de la région portuaire d’Atlantique Sud. L’Agence nationale des ports a organisé dans ce sens des ateliers, et ce en collaboration avec l’ensemble des acteurs du secteur au niveau de la région. Y ont pris part des représentants de:  l’Administration des douanes et des impôts indirects, le ministère de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, l’ONSSA, les officiers des ports de la région, l’association professionnelle des agents maritimes (Apram), l’Association des transitaires marocains agréés en douane (Atadm) et Marsa Maroc.

La finalité étant de définir les prérequis de déploiement et de sensibilisation en faveur de l’ensemble de la communauté portuaire de la région Atlantique Sud. Ces rencontres ont également été une occasion d’arrêter les modalités organisationnelles de la généralisation de ce service qui se fera les semaines qui viennent. Notons que PorteNet est une plate-forme qui sert plus de 28.000 usagers. Ce guichet unique, venant renforcer la compétitivité portuaire, a été déployé dans un premier temps au niveau du port de Casablanca précisément en mars 2011. Il a été généralisé une année auparavant à tous les ports commerciaux gérés par l’Agence nationale des ports.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *