Position extérieure globale des investissements internationaux: Un débit de 621,2 milliards de dirhams à fin juin

Position extérieure globale des investissements internationaux: Un débit de 621,2 milliards  de dirhams à fin juin

En commentant l’évolution de la balance des paiements, le régulateur évoque l’allégement du déficit au titre des transactions sur les biens. Ce dernier est passé en une année de -90,1 milliards de dirhams à 70,7 milliards de dirhams à fin juin. Autre raison ayant soulagé la balance des paiements, la légère amélioration de l’excédent des échanges de services. Un additionnel de plus de 27 milliards de dirhams a été relevé dans ce sens résultat d’un débit de plus de 36 milliards de dirhams contre un crédit dépassant les 63 milliards de dirhams.

Pour la même période, l’excédent au titre du revenu secondaire s’est replié de 15,1%, basculant en une année d’un additionnel de 41,1 milliards de dirhams contre 34,9 milliards de dirhams. Par ailleurs, la position extérieure globale des investissements internationaux fait ressortir une situation nette débitrice de 621,2 milliards de dirhams contre -633,6 milliards de dirhams observés à fin mars 2015.

«Cette situation s’explique par la hausse du stock des avoirs financiers conjuguée à une quasi-stabilité de l’encours des engagements», relève-t-on de la publication de l’Office des changes. Les résultats des échanges extérieurs démontrent également que «la stabilité de l’encours des engagements financiers est imputable à la fois à la stabilité du stock des investissements directs tournant autour de 479,9 milliards de dirhams ainsi qu’à la hausse de 5,1 milliards de dirhams du stock des investissements de portefeuille, compensée par la baisse du même niveau de la rubrique» «autres investissements».

L’encours des avoirs financiers au premier semestre s’est consolidé de 12,6 milliards de dirhams. Cette amélioration résulte, selon l’office des changes, de la progression du stock des avoirs de réserve qui s’est établie à 199,9 milliards de dirhams contre 185,7 milliards de dirhams à la même période de l’année précédente. Notons que le solde de la balance commerciale s’est amélioré à fin juin de 23,3%, soit 23,7 milliards de dirhams.

Ce redressement revient à la baisse de 7,3 % des importations conjuguée à la bonne tenue des exportations ayant affiché au premier semestre une performance de 6,2%. Le taux de couverture des importations par les exportations a gagné 8,3 points sur le premier semestre de l’année basculant de 50,6% à 58,9%.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *