Poste Maroc se lance dans le marketing et le e-service

Poste Maroc se lance dans le marketing et le e-service

Dans le cadre des profondes mutations du secteur postal, Barid Al-Maghrib (BAM) étend ses services. Et ce en créant deux filiales nommées respectivement «Barid  Media» et «Barid e- Services». Ces deux sociétés anonymes sont nées de la nécessité d’adapter l’offre aux exigences du marché. De ce sens, «Barid Media» vient pallier les insuffisances d’expertise dont souffre ce domaine relativement complexe. Annoncée sur le bulletin officiel N° 5774, cette filiale  sera alimentée d’un capital social de 4 millions de dirhams, détenu totalement par BAM. Selon cette édition du Bulletin officiel, «Barid Media développera un nouveau service concurrentiel axé à la fois sur l’innovation, la souplesse et le partenariat ». Ce cadre réactif focalisera ses services dans le domaine du marketing direct tout en adoptant une structure de charge légère similaire à celle de la concurrence. Cette nouvelle filiale aura pour activité principale «d’offrir les prestations de publicité non adressées, de louer des fichiers, de mener des études et de fournir des conseils en géomarketing». Pour sa part, «Barid e-services» s’inscrit dans l’optique  de filialiser les activités liées au courrier hybride. Dotée d’un capital de 20 MDH, cette nouvelle entité représente la meilleure réponse aux exigences de l’activité éditique et du courrier hybride. «Barid e-Services» dispose d’une part de marché de 10%. à l’horizon 2014, ladite société ambitionne de se positionner en leader fixant comme objectif stratégique d’atteindre 50% de parts de marché. Selon le même document, «cette hypothèse est possible à réaliser grâce à la poursuite de l’intégration de la production du courrier de banques et des régies de distributions d’eau et d’électricité». En perspective, BAM a déterminé pour ses nouvelles filiales un plan d’affaires pour la période 2009-2018. Concernant cette durée, BAM prévoit pour «Barid Media» une progression annuelle moyenne du chiffre d’affaires de plus de 13%. Passant ainsi de près de 7 MDH en 2009 à environ 20 MDH  en 2018. Le résultat net, quant à lui, deviendra «positif dés 2010 avec près de 1 MDH et passera à plus de 5 MDH en 2018, Réalisant, ainsi, un taux de croissance annuel moyen de plus 41%». De même, le taux de rentabilité interne du projet est estimé à 47%. Par ailleurs, le plan d’affaires de «Barid e-services»enregistrera un montant de 75 MDH à l’horizon 2018, soit une progression de  15%. À l’instar de «Barid Media», le résultat net de «Barid e-Services» s’améliorera dès 2010, avec près de 3 MDH pour atteindre en 2018, 14 MDH, soit une croissance annuelle moyenne de près de 27%.  Par rapport au taux de rentabilité interne de « Barid e-Services »  pour la période 2001-2018, il  est de 10% . Parallèlement, le retour sur investissement est assuré sur une période de six ans.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *