Pour HPS, le meilleur est à venir

Pour HPS, le meilleur est à venir

2013 a été une année particulière pour HPS. C’est ce qu’a relevé Mohamed Horani, président-directeur général du Groupe Hightech Payment Systems (HPS), lors d’une rencontre avec les analystes financiers, tenue mercredi 26 février. En effet, conformément à la stratégie du Groupe, l’année 2013 a été marquée par la mise en œuvre de son nouveau modèle d’affaires, permettant de générer des revenus récurrents annuels liés au nombre de transactions traitées par ses solutions PowerCARD.

«Ce modèle d’affaires permet notamment à HPS de tirer profit, à moyen et long termes, de la forte croissance des transactions monétiques dans le monde. Il nous inscrit donc dans une politique de revenus garantis sur toute la durée d’exploitation de nos solutions», a expliqué, pour sa part, Brahim Berrada, directeur général adjoint de HPS, lors d’une rencontre avec la presse tenue ,vendredi dernier, à Casablanca.
 

C’est ainsi que le Groupe HPS a totalisé à fin 2013 des revenus consolidés de 279 millions de dirhams, en très léger recul de 1% par rapport à l’exercice 2012, et ce en dépit de la poursuite du renforcement des investissements en matière de recherche et développement. «Cette performance a été obtenue grâce à la bonne tenue des activités monétiques qui ont compensé la baisse de l’activité acpqualife, notre filiale pour les services de qualification et de test basée à Aix-en-Provence, impactée par la conjoncture économique en France», a précisé M. Berrada.

En effet, les activités monétiques de HPS ont enregistré une forte progression des revenus récurrents, issus de l’up-selling (vente de licences et services additionnels à ses clients existants) et de la maintenance de ses solutions PowerCARD. «Avec une progression de 18% par rapport à 2012, les revenus récurrents ont atteint 150 millions de dirhams, soit 54% des revenus du Groupe», a relevé M. Berrada. Et de poursuivre : «Ces réalisations, combinées à la stratégie mise en œuvre pour optimiser l’efficacité opérationnelle du Groupe, ont permis d’améliorer la marge opérationnelle à 9,7%, et ce, malgré un renforcement significatif des frais de recherche et développement à 12% des revenus, soit 32,7 millions de dirhams comptabilisés en charges de l’exercice». Le résultat net consolidé ressort donc à 25 millions de dirhams, en progression de 36%, soit un taux de marge nette de 8,9% contre 6,5% en 2012.
 

S’agissant des réalisations 2013, M. Horani n’a pas manqué de revenir sur le contrat de partenariat signé en début d’année avec le Groupe HP, leader mondial de l’industrie IT, pour faire de PowerCARD son offre monétique au service de ses clients à l’échelle mondiale, et la mise en place d’une première plate-forme à Taïwan, qui devrait être opérationnelle au 1er trimestre 2014. Aussi, HPS a signé un contrat avec l’un des principaux processeurs de paiement électronique opérant sur le marché latino-américain, traitant plus de 2 milliards de transactions par an sur 19 pays de la région.

Un contrat qui garantit des revenus minimums pour HPS de 28 millions de dollars sur les 10 prochaines années. Enfin, en matière de perspectives, M. Horani a engagé HPS dans le défi de réaliser, à l’horizon 2017, des revenus de 500 millions de dirhams. Un engagement jugé réaliste par M. Berrada qui précise que le Groupe HPS, avec son nouveau modèle d’affaires, est désormais projeté vers l’avenir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *