Pour la création d’une instance de pilotage

Pour la création d’une instance de pilotage

Le ministre de l’Economie et des Finances, Salaheddine Mezouar, a appelé à la mise en place d’une instance de pilotage pour mettre en œuvre le programme spécial pour le développement de l’Afrique qui sera financé par la Banque islamique de développement (BID).
Cette instance politique doit émaner du 11ème sommet de l’Organisation de la Conférence islamique (OCI), prévu les 13 et 14 mars prochain à Dakar, «pour veiller à la cohérence de la démarche et à la conformité des moyens par rapport aux objectifs», a affirmé le ministre à l’ouverture mardi à Dakar d’une réunion des ministres des pays africains membres de la BID.
Selon M. Mezouar, la BID doit également instaurer un comité opérationnel pour conduire ce programme, qui est consacré à l’allègement de la pauvreté, la lutte contre l’analphabétisme et les épidémies et le soutien aux projets de développement économique et social. « Ce programme ambitieux doit permettre aux pays africains de rompre avec le cercle vicieux de la pauvreté pour entrer dans le cercle vertueux de la croissance», a-t-il dit insistant sur la nécessité de mettre en place de mécanismes «flexibles» et de «ne pas s’enfermer dans des montages réducteurs» car, selon lui, le problème du monde d’aujourd’hui n’est pas un problème de ressources mais de projets «viables».
Le ministre a plaidé pour que ce programme spécial pour le développement de l’Afrique, qui doit être doté à terme d’une enveloppe de 14 milliards de dollars, cible les priorités en finançant les infrastructures «comme élément incontournable dans tout processus de développement et d’amélioration de la compétitivité des pays africains», et en accordant davantage d’intérêt aux activités de micro-finance et de microcrédit vu leur impact sur les conditions de vie des populations et la lutte contre pauvreté.
Il a également insisté sur l’importance de la coopération sud-sud à travers l’échange d’expériences et de savoir-faire entre les pays africains et islamiques.
Durant son séjour à Dakar, M. Mezouar doit avoir des entretiens avec son homologue sénégalais, Abdoulaye Diop, et avec le président de la BID, Ahmed Mohamed Ali.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *