Pour la réalisation de 5 grands projets hydro-agricoles: 4 milliards de dirhams débloqués pour Tanger-Tétouan-Al Hoceima

Pour la réalisation de 5 grands projets hydro-agricoles: 4 milliards de dirhams débloqués  pour Tanger-Tétouan-Al Hoceima

Ainsi, 5 grands projets seront réalisés au niveau des provinces et des préfectures de Larache, Tanger, Asilah, Tétouan, Chefchaouen et Ouazzane, qui profiteront à 27.900 agriculteurs et porteront sur plus de 47.000 hectares de terres agricoles, et ce dans le cadre du plan Maroc Vert (PMV), du Programme national d’économie d’eau en irrigation (PNEEI) et du plan agricole régional.
Au niveau de la zone de Dar Khrofa, située entre la province de Larache et la préfecture de

Tanger-Asilah, elle va bénéficier de la réalisation d’un projet hydro-agricole d’un budget de 2,8 MMDH pour fournir 130 millions m3 d’eau par an, ce qui permettra l’irrigation de 21.000 ha de terres agricoles et profitera à 8.000 agriculteurs. Dans la région de Chefchaouen, un projet d’aménagement hydro-agricole dans le périmètre Dar Akoubaa en aval du barrage Moulay Boucheta, d’une enveloppe financière d’environ 60 millions de dirhams (MDH), afin de produire 3 millions m3 par an pour l’irrigation de 500 ha de terres agricoles détenues ou gérées par 1.000 agriculteurs.

Le rapport note également qu’un projet d’aménagement hydro-agricole du périmètre Mhajrat Ajras associé au barrage Oued Martil dans la province de Tétouan est en cours de réalisation, avec un budget de 250 MDH, ce qui va produire 15 millions m3 par an pour l’irrigation des terres de 5.500 agriculteurs.

Aussi, dans le cadre de la mise en œuvre du PNEEI au niveau de la province de Larache, une enveloppe budgétaire de 700 MDH a été débloquée pour la rationalisation de l’irrigation de 23.000 ha de terres agricoles, un projet qui devrait produire environ 200 millions m3 par an et profitera à 6.700 agriculteurs.

La même source fait savoir qu’un projet d’aménagement hydro-agricole du périmètre Asjen, situé dans la province d’Ouazzane, est en cours de réalisation, ayant nécessité une enveloppe d’environ 560 MDH, ce qui va produire 15 millions m3 d’eau par an destinés à l’irrigation de 2.500 ha de terres agricoles de 6.700 agriculteurs, notamment de petits agriculteurs.

Avec MAP

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *