Pour moderniser les administrations publiques

Pour moderniser les administrations publiques

«Le rôle des Inspections générales des ministères dans la modernisation des administrations publiques œuvrant dans le domaine social» . Tel est le thème d’un séminaire organisé les 14 et 15 janvier à Rabat, par l’Inspection générale du ministère de l’Emploi et de la Formation  professionnelle en collaboration avec l’Inspection générale des affaires  sociales française.
Lors de la séance d’ouverture de ce séminaire, le ministre de l’Emploi et de la Formation  professionnelle, Jamal Rhmani a mis l’accent, sur  l’importance du rôle du contrôle et de l’audit dans la modernisation des  administrations et l’instauration de l’éthique publique.
Jamal Rhmani a affirmé, que la dynamisation de l’Inspection  générale et son implication dans les grands chantiers constituent un levier  important de la stratégie de son département. Le ministre a indiqué que «SM le Roi, conscient des enjeux  socio-économiques auxquels est affronté notre pays, n’a cessé d’accorder une  attention particulière à la question de l’éthique sociale et à la bonne  gouvernance. L’attention accordée par le Souverain à la question de l’éthique sociale  et à la bonne gouvernance s’est traduite par la promulgation de plusieurs lois dont le code de la famille, la mise en place de plusieurs institutions,   notamment l’institution Diwan al Madhalim et le lancement, en 2005, de  l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH). Un chantier qui  commence à apporter ses fruits dans la promotion du domaine social», a  souligné M. Rhmani.
Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle  a souligné l’adoption, en 2004, d’un nouveau  code de travail souple et moderne.Ainsi que le lancement, en 2006, d’un plan d’action de mise en conformité sociale, l’élaboration de plusieurs outils  modernes de gestion qui sont à même d’améliorer le rendement de  l’administration et les missions d’audit, d’évaluation et de contrôle conduites par l’Inspection générale.
Il a, également, mis en relief  la création de l’instance centrale de  prévention de la corruption, la promulgation de la loi sur la déclaration du  patrimoine, la réforme des juridictions financières et celle du code des  marchés publics, le renforcement du contrôle interne, des métiers d’audit et la simplification des procédures administratives.
Les travaux de ce séminaire , s’articulent notamment autour de «L’audit et son rôle dans la modernisation des services publics de l’Etat et des communes locales», «Le rôle des Inspections  dans la modernisation des administrations publiques sociales», «La lutte contre la corruption et la promotion de l’éthique publique». Ce séminaire qui a connu la participation du président du Groupement d’intérêt public pour le développement de l’assistance  technique et de la coopération internationale (GIP-Inter), les présidents et  les représentants des inspections générales des affaires sociales marocaine,   française, tunisienne, algérienne, s’inscrit dans le prolongement des deux séminaires  organisés, en 2005 et en 2006, respectivement en Tunisie et en Algérie. Ces  séminaires ont été axés sur le thème «Le contrôle du service public dans les  secteurs sociaux» et ont permis de connaître les pratiques et les méthodes de  travail adoptées par toutes les Inspections générales.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *